Articles

Une histoire de fierté : « Je crois que le monde change, mais je sais qu’il reste encore du travail à faire »

Juin est le mois de la Fierté, une occasion de mettre en valeur et de célébrer la communauté LGBTQI2S. Patinage Canada a fait et continue à faire un travail substantiel relativement à l’inclusion des personnes LGBTQI2S, mais nous savons qu’il reste des travaux cruciaux à accomplir en matière d’inclusion.

 Dans le but d’appuyer un environnement inclusif, en ce mois de la Fierté, nous partageons des histoires personnelles de membres de notre communauté de patinage. Voici l’histoire de Eric Radford.

Quand j’ai vu le patinage artistique pour la première fois, à la télévision, j’ai été instantanément épris. Il semblait que les patineurs pouvaient voler et quand j’étais enfant, les avions et la capacité de voler m’obsédaient. À ce moment-là, je n’avais aucune idée que le patinage apporterait tant d’expériences incroyables dans ma vie, mais aussi autant de défis.

Être le seul patineur artistique masculin dans une petite communauté du Nord, où le hockey était le sport le plus populaire, n’a pas été facile. J’ai subi beaucoup d’injures et d’intimidation. Je ne comprenais pas pourquoi les autres enfants me détestaient autant, parce que j’aimais ce sport incroyable. En vieillissant et après avoir commencé à connaître plus de succès, l’intimidation a diminué, mais sans jamais complètement disparaître.

Quand j’avais 17 ans, après beaucoup de luttes internes, j’ai finalement accepté d’être gai. À l’époque, les autres patineurs avec lesquels je m’entraînais étaient mes amis les plus proches et lorsque j’ai révélé être gai, leurs réactions n’ont été qu’encourageantes et positives. Leur acceptation et leur appui de qui j’étais ont eu un impact profond sur moi et représenté le catalyseur de l’acceptation de moi-même et de la liberté que j’ai commencé à ressentir.

Treize ans plus tard, l’occasion de montrer au monde entier mon vrai moi s’est présentée. Quand j’ai décidé de dévoiler publiquement mon orientation sexuelle, cette révélation a suscité la même crainte et la même anxiété que lorsque je l’ai annoncé à mes amis et à ma famille. Et, si cela changeait tout? Affectait mes chances de succès? Encore une fois, j’ai été chanceux d’avoir autant de merveilleux amis et parents qui m’ont soutenu, mais les messages et le soutien que j’ai reçus de personnes que je ne connaissais même pas se sont avérés être ma plus grande et meilleure surprise.

De jeunes athlètes m’ont écrit au sujet de leurs luttes et affirmé que le partage de mon histoire les avait aidés. Toute crainte et anxiété que j’avais ressenties en ont valu vraiment la peine. J’ai obtenu tellement de soutien de partout au monde et de la communauté du patinage.

La finale du Grand Prix, à Barcelone, a été un moment spécial pour moi, car à la fin du programme long, des drapeaux de la fierté ondulaient dans les gradins. Je crois que le monde change, mais je sais qu’il reste encore du travail à faire, tant pour la communauté LGBTQI2S+ que pour les athlètes LGBTQI2S+. J’aimerais un avenir où la sexualité d’un athlète n’est plus une nouvelle, pour lui permettre de se sentir simplement libre et à l’aise de partager des détails sur sa vie, qui resteraient autrement cachés. Alors que les athlètes de patinage artistique et d’autres sports continuent à partager leurs histoires à propos de leur soi authentique, prenons un moment pour apprécier le chemin parcouru par la communauté LGBTQI2S+ dans le sport.

Passez un beau mois de la Fierté, en toute sécurité!

Patinage Canada remercie Eric Radford d’avoir partagé leur histoire et sensibilisé la communauté du patinage. Si vous êtes membre de la communauté de patinage LGBTQI2S+ et que vous souhaitez partager votre histoire personnelle, veuillez nous envoyer un courriel à [email protected].

 

Eric Radford, champion mondial et olympique, souhaite siéger à la commission des athlètes de l’ISU

OTTAWA, ON – Bien qu’Eric Radford se soit retiré du patinage de compétition, l’an dernier, le double champion du monde et triple médaillé olympique tient à continuer à faire partie intégrante de ce sport, dont il est tellement passionné.

Aussi champion à sept reprises en patinage en couple aux Championnats canadiens, Eric s’efforcera de se tailler une place à la commission des athlètes de l’Union internationale de patinage, lorsqu’un vote au scrutin secret aura lieu aux Championnats du monde ISU de patinage artistique 2019, à Saitama, au Japon, du 18 au 24 mars.

La commission se compose de cinq athlètes – chacun provenant des disciplines du patinage en simple et en couple, de la danse sur glace, du patinage synchronisé, ainsi que du patinage de vitesse sur courte piste et sur longue piste.

« Je suis ravi et honoré de poser ma candidature pour le poste de représentant des athlètes de l’ISU, car le sport du patinage artistique me tient à cœur et la glace olympique est encore fraîche dans ma mémoire », a déclaré Eric, qui a connu un énorme succès en patinage en couple, mais a aussi été un patineur en simple tôt dans sa carrière.

« Notre sport est dans un état de constante évolution et mon but est d’assurer qu’on entende les voix des athlètes, alors qu’on s’engage dans de nouvelles voies. J’ai consacré de nombreuses années à l’atteinte du plus haut niveau possible dans ce superbe sport et je serais honoré d’avoir l’occasion de me concentrer expressément sur les fonctions de ce poste. »

Eric et sa partenaire, Meagan Duhamel, ont formé l’une des équipes les plus couronnées de succès de l’histoire canadienne du patinage en couple. En plus de titres mondiaux consécutifs en 2015 et 2016, Meagan et Eric ont remporté sept championnats canadiens consécutifs en patinage en couple, de 2012 à 2018. Ils ont aussi été deux fois champions des Championnats des quatre continents (2015, 2013) et champions de la Finale du Grand Prix ISU en 2014 et 2015. Aux Jeux olympiques d’hiver 2018, à PyeongChang, Meagan et Eric ont mis la touche finale à une carrière exceptionnelle, en aidant le Canada à remporter une médaille d’or dans l’épreuve par équipe et en ajoutant une médaille de bronze dans l’épreuve de patinage en couple.

« Nous sommes honorés d’appuyer la candidature d’Eric pour siéger à la commission des athlètes de l’ISU », a affirmé Debra Armstrong, chef de la direction générale de Patinage Canada. « Au cours de sa carrière, Eric a été un champion national, mondial et olympique et il est un ambassadeur exceptionnel du patinage artistique, au Canada et partout dans le monde. Nous n’avons aucun doute qu’Eric excellera dans ce rôle, s’il est élu, et assurera de façon remarquable la promotion de nos athlètes et de notre sport. »

« Ayant concouru à l’échelon international en patinage en simple et en couple, je sais que j’ai la compréhension et l’expérience voulues pour donner aux athlètes une forte voix à l’ISU », a ajouté Eric. « Je crois posséder l’expérience nécessaire pour ajouter tellement plus à ce sport et je serais honoré d’être la voix de ces athlètes exceptionnels. J’ai hâte d’immédiatement me mettre au boulot si je suis élu. »

Témoignage d’amitié : Eric Radford compose la musique du programme libre d’un autre champion du monde, son ami Patrick Chan

La musique, judicieusement intitulée A Journey, était aussi inattendue qu’inspirante pour Patrick Chan, un merveilleux morceau envoûtant composé par un champion du monde pour un autre.

À peine un mois s’est écoulé depuis que les amis et coéquipiers de l’équipe nationale, Patrick Chan et Eric Radford, sont retournés d’une soirée décontractée à St. John’s, Terre-Neuve, durant le Sommet des glaces de Patinage Canada. Musicien accompli et double champion du monde en titre de patinage en couple avec Meagan Duhamel, Eric s’est assis à un piano dans le hall de l’hôtel et, inopinément, s’est mis à jouer.

A photo posted by Eric Radford (@ericradford85) on

Les moments qui ont suivi se sont avérés un éveil en quelque sorte pour Patrick, le triple champion du monde qui avait tenté de trouver, en vain, la musique parfaite pour son programme libre.

Jusqu’à ce moment.

« J’ai immédiatement commencé à écouter ce qu’il jouait », a déclaré Patrick. « Je ne pouvais croire à quel point le morceau était magnifique et je lui ai demandé s’il l’avait composé. Il a répondu que oui, c’était le sien. »

« Je lui ai dit de continuer à jouer. Je me suis dit « Oh, mon Dieu ! », c’était exactement ce que je cherchais. De parfaits étrangers venaient l’entendre jouer. C’était incroyable. »

« Je lui ai donc demandé s’il pouvait m’envoyer quelques morceaux que je pourrais prendre en considération pour un programme. »

Quelques jours plus tard, a dit Patrick, Eric lui a envoyé cinq morceaux de musique pour qu’il les écoute. Incapable de contenir son enthousiasme, Patrick a acheminé les morceaux à son entraîneure Kathy Johnson, refusant de lui dire qui avait composé la musique. Il voulait simplement qu’elle les écoute.

C’est ce qu’elle a fait et, comme Patrick, elle en est tombée amoureuse.

« Kathy a adoré la musique. À partir de là, nous avons progressé là où nous nous trouvons à présent. Ce fut sensationnel. »

« Le programme s’est presque chorégraphié lui-même. »

Non que cela soit nécessaire étant donné que Patrick fait à nouveau équipe avec le chorégraphe de renommée mondiale David Wilson, l’un des meilleurs du domaine.

« Après une période hors-saison aussi courte, c’est difficile de retourner à la patinoire, d’essayer de se concentrer et de faire preuve de créativité », a avoué Patrick. « Je trouve que ce processus peut parfois être difficile et, ainsi, le fait de travailler avec David, qui offre beaucoup de soutien, rend le processus amusant et créatif. C’est tout simplement superbe de travailler avec lui. »

Patrick exécutera le programme aux Internationaux Patinage Canada, sa première affectation du Grand Prix ISU de l’année. Meagan et Eric défendront aussi leurs titres à l’événement qui aura lieu à Mississauga, en Ontario, en octobre prochain.

Eric avait auparavant composé Tribute, en l’honneur de son entraîneur de longue date Paul Wirtz, qui est décédé en 2006. Meagan et Eric ont utilisé cette musique pour leur programme court pendant la saison des Jeux olympiques d’hiver de Sochi, en 2014.

Travaillant au produit final pour Patrick, Eric est retourné en studio et a fusionné les deux morceaux de musique – l’un interprété avec des instruments à cordes et l’autre seulement au piano.

« Quand j’ai tout d’abord regardé Patrick patiner au son de la musique (sur vidéo), ce qui m’a fait le plus sourire a été la façon dont David a saisi les éléments plus complexes », a soutenu Eric. « L’originalité de David à titre de chorégraphe et les habiletés de patinage de Patrick font d’eux l’équipe ultime. »

« Notre amitié a vraiment grandi ces deux dernières années, surtout depuis les Jeux olympiques de Sotchi », a affirmé Eric à propos de ses liens avec Patrick.

« Quand j’ai appris que Patrick allait utiliser ma musique, c’était comme gagner pour moi un championnat du monde. J’espère qu’il pourra trouver une sérénité, quelque chose de spécial, dans la musique. »

C’est une saison différente des autres pour Patrick, à la recherche d’un neuvième titre canadien – et d’un quatrième titre mondial. De retour à la compétition la saison dernière, à la suite d’une année sabbatique, Patrick est déterminé à ne pas exercer plus de pression sur lui-même au début d’une nouvelle saison. Le but, comme toujours, sera de gravir les marches du podium, mais Patrick ne mettra pas l’accent autant sur les résultats que sur sa croissance comme patineur, performeur et personne.

« Pour moi, le mouvement est une question de processus et de croissance individuelle », a-t-il ajouté. « Ce programme et la musique d’Eric me permettent de m’épanouir en tant que patineur, à m’exprimer de différentes façons que personne ne comprendra jamais. C’est beaucoup pour en tirer un gain personnel, un gain égoïste, ce qui est bien.

« Je ne pense pas que je me suis donné suffisamment d’années pour le faire. Je crois que j’ai passé beaucoup d’années à essayer de plaire à tout le monde qui me regarde. »

Pour Patrick, il y a quelque chose de différent au sujet de cette saison.

C’est à propos de la musique et du parcours, pas nécessairement du classement ou même du podium.

« Ce n’est qu’une autre saison pour moi », admet Patrick. « Quand la musique joue et que je me trouve sur la glace par moi-même, c’est là que la magie se produit. Je ne veux pas en faire grand cas.

« C’est simplement une autre compétition pour laquelle je vais faire de mon mieux et j’espère avoir un effet positif sur la vie des gens. »

L’équipe canadienne prête pour les Championnats du monde ISU de patinage artistique 2016

OTTAWA (ONT.) – Patinage Canada comptera 10 inscriptions, ce qui représente un total de 16 patineurs aux Championnats du monde ISU de patinage artistique 2016, qui se tiendront du 28 mars au 3 avril, à Boston, MA, É.-U. Le Canada aura deux inscriptions par catégorie en simple masculin et féminin et trois inscriptions par catégorie en patinage en couple et en danse sur glace.

Le triple champion du monde et double médaillé d’argent olympique (simple masculin et équipe) Patrick Chan, 25 ans, de Toronto, Ont., représente la première des deux inscriptions canadiennes chez les hommes. Patrick retourne aux championnats du monde pour la première fois depuis 2013, où il a été médaillé d’or. Depuis son retour à la compétition cette saison, le représentant du Granite Club a remporté la médaille d’or aux Internationaux Patinage Canada, s’est classé cinquième au Trophée Éric Bompard, quatrième à la finale du Grand Prix ISU et a gagné la médaille d’or aux Championnats des quatre continents ISU. Le champion canadien à huit reprises s’entraîne avec Kathy Johnson, au Detroit Skating Club.

Nam Nguyen, 17 ans, de Toronto, Ont., sera la deuxième inscription canadienne chez les hommes. La saison dernière, il s’est classé cinquième à cet événement et, en 2014, il a terminé au 12e rang. Cette saison, Nam a obtenu la cinquième place aux Internationaux Patinage Canada, la septième place à la Coupe Rostelecom et la quatrième place aux Championnats nationaux de patinage Canadian Tire 2016. Il s’entraîne avec Brian Orser et Ernest Pryhitka, au Toronto Cricket Skating & Curling Club.

La championne canadienne, Alaine Chartrand, 19 ans, de Prescott, Ont., est l’une des deux inscriptions canadiennes dans la catégorie féminine. L’an dernier, Alaine s’est classée au 11e rang à cet événement. Cette saison, elle a obtenu la 12e place à Skate America, la sixième place à la Coupe Rostelecom et la 11e place aux Championnats des quatre continents ISU. La représentante du Club de patinage Nepean s’entraîne avec Michelle Leigh et Brian Orser.

Gabrielle Daleman, 18 ans, de Newmarket, Ont., sera la deuxième inscription canadienne chez les femmes. Gabrielle a terminé en 21e place à cet événement en 2015 et en 13e place en 2014. Plus tôt cette saison, elle a obtenu une cinquième place aux Internationaux Patinage Canada, une sixième place au Trophée Éric Bompard et a remporté la médaille d’argent aux Championnats nationaux de patinage Canadian Tire 2016. Lee Barkell et Brian Orser entraînent Gabrielle au Toronto Cricket, Skating & Curling Club.

Les champions du monde en titre et médaillés d’argent olympiques (équipe) Meagan Duhamel, 30 ans, de Lively, Ont., et Eric Radford, 31 ans, de Balmertown, Ont., sont en tête des inscriptions canadiennes en patinage en couple. Les représentants du CPA Saint-Léonard ont antérieurement concouru cinq fois à cet événement, remportant des médailles au cours des trois dernières années. Cette saison, ils ont été médaillés d’or aux Internationaux Patinage Canada et au Trophée NHK, et ont remporté la médaille d’argent à la finale du Grand Prix ISU. Les champions canadiens à cinq reprises consécutives s’entraînent avec Richard Gauthier, Bruno Marcotte et Sylvie Fullum.

Lubov Ilyushechkina, 24 ans, de Moscou, en Russie, et Dylan Moscovitch, 31 ans, de Toronto, Ont., sont la deuxième inscription canadienne en patinage en couple à l’événement. L’an dernier, ils ont obtenu la 13e place aux Championnats du monde. Plus tôt cette saison, les représentants du Toronto Cricket, Skating and Curling Club ont terminé en septième place à la Coupe de Chine, en cinquième place au Trophée NHK et en cinquième place aux Championnats des quatre continents ISU. Les doubles médaillés canadiens s’entraînent avec Lee Barkell, Bryce Davison et Tracy Wilson.

Kirsten Moore-Towers, 23 ans, de St. Catharines, Ont., et Michael Marinaro, 24 ans, de Sarnia, Ont., sont la troisième inscription canadienne en patinage en couple. Il s’agira de leur première participation à cet événement. Plus tôt cette saison, Kirsten et Michael ont été médaillés de bronze aux Internationaux Patinage Canada, se sont classés septièmes à la Coupe Rostelecom et quatrièmes aux Championnats nationaux de patinage Canadian Tire 2016. Les représentants du CP Kitchener-Waterloo et du CP Point Edward s’entraînent avec Bruno Marcotte, Richard Gauthier, Sylvie Fullum, Julie Marcotte et Cynthia Lemaire, au CPA Saint-Léonard.

Les doubles médaillés des Championnats du monde Kaitlyn Weaver, 26 ans, de Toronto, Ont., et Andrew Poje, 29 ans, de Waterloo, Ont., sont la première des trois inscriptions canadiennes en danse sur glace. Il s’agira de leur huitième participation à cet événement; l’an dernier, ils ont remporté la médaille de bronze. Cette saison, les représentants du CPA Sault et du CP Kitchener-Waterloo ont été médaillés d’or aux Internationaux Patinage Canada, à la Coupe Rostelecom et à la finale du Grand Prix ISU, et ont remporté la médaille de bronze aux Championnats des quatre continents ISU. Kaitlyn et Andrew ont aussi gagné leur deuxième titre canadien consécutif. Angelika Krylova, Pasquale Camerlengo et Shae-Lynn Bourne entraînent Kaitlyn et Andrew à Bloomfield Hills, Michigan.

Les médaillés d’argent des Championnats canadiens Piper Gilles, 24 ans, de Toronto, Ont., et Paul Poirier, 24 ans, d’Unionville, Ont., seront la deuxième inscription canadienne en danse sur glace. Ce sera leur quatrième participation à cet événement, pour lequel ils se sont classés en sixième place en 2015. Cette saison, ils ont été médaillés de bronze à Skate America, d’argent au Trophée Éric Bompard et ont terminé en cinquième place aux Championnats des quatre continents ISU. Les représentants du CPA Scarboro FSC ont aussi gagné leur deuxième médaille d’argent consécutive aux Championnats canadiens. Piper et Paul s’entraînent avec Carol Lane et Juris Razgulajevs, à Ice Dance Elite, à Scarborough, Ont.

Les médaillés de bronze des Championnats canadiens Élisabeth Paradis, 23 ans, de Loretteville, Qc, et François-Xavier Ouellette, 24 ans, de Laval, Qc, constituent la dernière inscription canadienne en danse sur glace. L’équipe participera à cet événement pour la première fois. Plus tôt cette saison, les représentants du CPA Loretteville et du CPA Les Lames d’Argent de Laval Inc. se sont classés en huitième place aux Internationaux Patinage Canada, en sixième place aux Championnats des quatre continents ISU et ont remporté leur première médaille canadienne (bronze) aux Championnats nationaux de patinage Canadian Tire 2016. Ils s’entraînent avec Marie‑France Dubreuil, Patrice Lauzon et Romain Haguenauer.

Mike Slipchuk, directeur de Haute performance de Patinage Canada, sera chef d’équipe avec Cynthia Ullmark, de Canmore, Alb. Le Dr Bob Brock, de Toronto, Ont., et la physiothérapeute Agnes Makowski, aussi de Toronto, Ont., représenteront le personnel médical canadien sur place. Andrea Derby, de Windsor, Ont., Jean Senft, de West Vancouver, C.-B., et Benoit Lavoie, de Baie St-Paul, Qc, seront les officiels canadiens à l’événement.

Pour les résultats et les inscriptions complètes, veuillez visiter www.isu.org.

INSCRIPTIONS CANADIENNES AUX CHAMPIONNATS DU MONDE ISU DE PATINAGE ARTISTIQUE 2016

Discipline Nom Âge Ville Club Entraîneur
Hommes Patrick Chan 25 ans Toronto, Ont. Granite Club Kathy Johnson
Hommes Nam Nguyen 17 ans Toronto, Ont. Toronto Cricket Skating & Curling Club Brian Orser / Ernest Pryhitka
Femmes Alaine Chartrand 19 ans Prescott, Ont. Club de patinage Nepean Michelle Leigh / Brian Orser
Femmes Gabrielle Daleman 18 ans Newmarket, Ont. Toronto Cricket, Skating and Curling Club Lee Barkell / Brian Orser
Patinage en couple Meagan Duhamel / Eric Radford 30 ans / 31 ans Lively, Ont. / Balmertown, Ont. CPA Saint-Léonard / CPA Saint-Léonard Richard Gauthier / Bruno Marcotte / Sylvie Fullum
Patinage en couple Lubov Ilyushechkina / Dylan Moscovitch 24 ans / 31 ans Moscou, Russie / Toronto, Ont. Toronto Cricket, Skating and Curling Club / Toronto Cricket, Skating and Curling Club Lee Barkell / Bryce Davison / Tracy Wilson
Patinage en couple Kirsten Moore-Towers / Michael Marinaro 23 ans / 24 ans St. Catharines, Ont. / Sarnia, Ont. CP Kitchener-Waterloo / CP Point Edward Inc. Bruno Marcotte / Richard Gauthier / Sylvie Fullum / Julie Marcotte / Cynthia Lemaire
Danse sur glace Kaitlyn Weaver / Andrew Poje 26 ans / 29 ans Toronto, Ont. / Waterloo, Ont. CPA Sault / CP Kitchener-Waterloo Angelika Krylova / Pasquale Camerlengo / Shae-Lynn Bourne
Danse sur glace Piper Gilles / Paul Poirier 24 ans / 24 ans Toronto, Ont. / Unionville, Ont. CPA Scarboro / CPA Scarboro Carol Lane / Juris Razgulajevs
Danse sur glace Élisabeth Paradis / François-Xavier Ouellette 23 ans / 24 ans Loretteville, Qc / Laval, Qc CPA Loretteville / CPA Les Lames d’Argent de Laval Inc. Marie-France Dubreuil / Patrice Lauzon / Romain Haguenauer

Équipe canadienne en route pour les Championnats des quatre continents ISU de patinage artistique 2016 dans le Taipei chinois

OTTAWA (ONT.) – Le Canada comptera 12 inscriptions, ce qui représente un total de 18 patineurs, aux Championnats des quatre continents ISU de patinage artistique 2016 qui auront lieu à Taipei, dans le Taipei chinois. L’événement aura lieu du 16 au 21 février 2016, à la patinoire de Taipei. L’équipe canadienne aura trois inscriptions par catégorie, en simple masculin et féminin, en patinage en couple et en danse sur glace.

Le triple champion du monde et double médaillé d’argent olympique (simple masculin et équipe) Patrick Chan, 25 ans, de Toronto, Ont., est le premier des trois inscriptions canadiennes chez les hommes. Cette saison, Patrick a été médaillé d’or aux Internationaux Patinage Canada et s’est classé en cinquième place dans le programme court au Trophée Éric Bompard, ce qui lui a mérité une place à la finale du Grand Prix ISU, où il a terminé au quatrième rang. Le représentant du Granite Club a concouru à deux reprises à cet événement dans le passé, triomphant à ces deux occasions (2009 et 2012). Il s’entraîne avec Kathy Johnson, au Detroit Skating Club.

Le médaillé d’argent des Championnats canadiens Liam Firus, 23 ans, de North Vancouver, C.-B., est la deuxième inscription canadienne en simple masculin. L’an dernier, il s’est classé en 15e place à l’événement. Cette saison, le représentant du CP Vancouver a obtenu une septième place au Trophée Finlandia et une huitième place au Golden Spin of Zagreb. Liam s’entraîne avec Christy Krall et Damon Allen, à Colorado Springs, CO, É.-U.

Le médaillé d’argent olympique (équipe) Kevin Reynolds, 25 ans, de Coquitlam, C.-B., est la dernière inscription canadienne dans la discipline masculine. Représentant aussi le CP Vancouver, Kevin a concouru quatre fois à cet événement dans le passé, remportant la médaille de bronze en 2010 et la médaille d’or en 2013. Cette saison, il est retourné à la compétition après une année sabbatique et a été médaillé de bronze aux Championnats nationaux de patinage Canadian Tire 2016. Joanne McLeod entraîne Kevin au Champs International Skating Centre, à Burnaby, C.-B.

La nouvelle championne canadienne Alaine Chartrand, 19 ans, de Prescott, Ont., est l’une des trois inscriptions canadiennes dans la catégorie féminine. Elle s’est classée au 10e rang à cet événement l’an dernier et en septième place en 2014. Cette saison, elle a terminé quatrième au Trophée Nebelhorn, douzième à Skate America et sixième à la Coupe Rostelecom. La représentante du Club de patinage Nepean s’entraîne avec Michelle Leigh et Brian Orser.

La deuxième inscription canadienne chez les femmes est la double championne canadienne et médaillée d’argent olympique (équipe) Kaetlyn Osmond, 20 ans, de Marystown, T.-N./Edmonton, Alb. Elle a concouru à cet événement en 2013, se classant septième. Cette saison, elle a remporté la médaille d’or au Trophée Nebelhorn, obtenant une 11e place aux Internationaux Patinage Canada et une 6e place au Trophée NHK. Elle s’entraîne avec Ravi Walia et représente le Club de patinage artistique Ice Palace.

Véronik Mallet, 21 ans, de Sept-Îles, Qc, est la dernière inscription canadienne dans la division féminine. Il s’agira de sa troisième participation à cet événement, s’étant classée en 13e place en 2014 et en 14e place en 2015. Plus tôt cette saison, la représentante du CPA Sept-Îles a terminé neuvième à la U.S. International Figure Skating Classic, dixième aux Internationaux Patinage Canada et quatrième aux Championnats nationaux de patinage Canadian Tire 2016. Annie Barabé entraîne Véronik au CTC Varennes.

En patinage en couple, les champions du monde et médaillés d’argent olympique (équipe) Meagan Duhamel, 30 ans, de Lively, Ont., et Eric Radford, 31 ans, de Balmertown, Ont., sont en tête des inscriptions canadiennes. Les représentants du CPA Saint-Léonard ont antérieurement concouru à cet événement quatre fois, remportant la médaille d’or l’an dernier et en 2013. Cette saison, ils ont été médaillés d’or aux Internationaux Patinage Canada et au Trophée NHK et ont remporté la médaille d’argent à la finale du Grand Prix ISU, ainsi que leur cinquième titre canadien consécutif. Meagan et Eric s’entraînent avec Richard Gauthier, Bruno Marcotte et Sylvie Fullum.

Lubov Ilyushechkina, 24 ans, de Moscou, Russie, et Dylan Moscovitch, 31 ans, de Toronto, Ont., seront la deuxième inscription canadienne en patinage en couple à la compétition. L’an dernier, ils ont obtenu la sixième place à cet événement. Plus tôt cette saison, les représentants du Toronto Cricket, Skating and Curling Club se sont classés en quatrième place au Trophée Ondrej Nepela, septième place à la Coupe de Chine et cinquième place au Trophée NHK. Les doubles médaillés des Championnats canadiens s’entraînent avec Lee Barkell, Bryce Davison et Tracy Wilson.

Vanessa Grenier, 23 ans, de Johnville, Qc, et Maxime Deschamps, 24 ans, de Vaudreuil‑Dorion, Qc, représenteront aussi le Canada en patinage en couple. Vanessa et Maxime concourront à cet événement pour la première fois. Cette saison, les représentants du CPA Sherbrooke et du CPAR Vaudreuil ont terminé en quatrième place à la U.S. International Figure Skating Classic, en septième place aux Internationaux Patinage Canada et en huitième place à la Coupe de Chine. Plus récemment, ils se sont classés cinquièmes aux Championnats nationaux de patinage Canadian Tire 2016. Richard Gauthier et Bruno Marcotte entraînent Vanessa et Maxime au CPA Saint‑Léonard.

Les doubles médaillés des Championnats du monde Kaitlyn Weaver, 26 ans, de Toronto, Ont., et Andrew Poje, 28 ans, de Waterloo, Ont., sont la première des trois inscriptions canadiennes en danse sur glace. Champions de 2015 et 2010 à cette compétition, ils y participeront pour une septième fois. Cette saison, les représentants du CPA Sault et du CP Kitchener-Waterloo ont été médaillés d’or à chacun de leurs événements : Trophée Finlandia, Internationaux Patinage Canada, Coupe Rostelecom et finale du Grand Prix ISU. Plus récemment, ils ont remporté leurs deuxièmes Championnats canadiens consécutifs. Kaitlyn et Andrew s’entraînent avec Angelika Krylova, Pasquale Camerlengo et Shae-Lynn Bourne, à Bloomfield Hills, Michigan.

Les médaillés d’argent des Championnats canadiens Piper Gilles, 24 ans, de Toronto, Ont., et Paul Poirier, 24 ans, d’Unionville, Ont., seront la deuxième inscription canadienne en danse. Il s’agira de leur quatrième participation à cet événement, où ils ont gagné une médaille d’argent en 2014. Cette saison, ils ont remporté des médailles à chacune de leurs compétitions : or au Trophée Ondrej Nepela, bronze à Skate America et argent dans le programme court au Trophée Éric Bompard. Les représentants du CPA Scarboro ont aussi remporté leur deuxième médaille d’argent consécutive aux Championnats canadiens. Piper et Paul s’entraînent avec Carol Lane et Juris Razgulajevs, à Ice Dance Elite, à Scarborough, Ont.

Les médaillés de bronze des Championnats canadiens Élisabeth Paradis, 23 ans, de Loretteville, Qc, et François-Xavier Ouellette, 23 ans, de Laval, Qc, sont la troisième inscription canadienne en danse sur glace. Ce sera leur première participation à cet événement. Plus tôt cette saison, ils ont été médaillés de bronze à la U.S. International Figure Skating Classic et se sont classés huitièmes aux Internationaux Patinage Canada. Les représentants du CPA Loretteville et du CPA Les Lames d’Argent de Laval Inc., s’entraînent avec Marie-France Dubreuil, Patrice Lauzon et Romain Haguenauer.

Mike Slipchuk, directeur de Haute performance, de Patinage Canada, sera sur place avec l’équipe canadienne. Carolyn Allwright, de Kitchener, Ont., et Bev Viger, d’Abbotsford, C.‑B., seront les chefs de l’équipe canadienne à cet événement. Le Dr Lee Schofield, de Toronto, Ont., sera le médecin de l’équipe canadienne et Josiane Roberge, de Sillery, Qc, sera la physiothérapeute de l’équipe.

Les officielles canadiennes à l’événement seront Sally Rehorick, de Vancouver, C.-B., Nicole Leblanc-Richard, de Dieppe, N.-B., Cynthia Benson, de Quispamsis, N.-B., et Leslie Keen, de Vancouver, C.-B.

Pour les résultats et les inscriptions complètes, veuillez visiter www.isu.org.

INSCRIPTIONS CANADIENNES AUX CHAMPIONNATS DES QUATRE CONTINENTS ISU DE PATINAGE ARTISTIQUE 2016

Discipline Nom Âge Ville Club Entraîneur
Hommes Patrick Chan 25 ans Toronto, Ont. Granite Club Kathy Johnson
Hommes Liam Firus 23 ans North Vancouver, C.-B. CP Vancouver Christy Krall / Damon Allen
Hommes Kevin Reynolds 25 ans Coquitlam, C.-B. CP Vancouver Joanne McLeod
Femmes Alaine Chartrand 19 ans Prescott, Ont. Club de patinage Nepean Michelle Leigh / Brian Orser
Femmes Kaetlyn Osmond 20 ans Marystown, T.-N. et Edmonton, Alb. CPA Ice Palace Ravi Walia
Femmes Véronik Mallet 21 ans Sept-Îles, Qc CPA Sept-Îles Annie Barabé / Maximin Coïa
Patinage en couple Meagan Duhamel / Eric Radford 30 ans / 31 ans Lively, Ont. / Balmertown, Ont. CPA Saint-Léonard / CPA Saint-Léonard Richard Gauthier / Bruno Marcotte / Sylvie Fullum
Patinage en couple Lubov Ilyushechkina / Dylan Moscovitch 24 ans / 31 ans Moscou, Russie / Toronto, Ont. Toronto Cricket, Skating and Curling Club / Toronto Cricket, Skating and Curling Club Lee Barkell / Bryce Davison / Tracy Wilson
Patinage en couple Vanessa Grenier / Maxime Deschamps 23 ans / 24 ans Johnville, Qc / Vaudreuil-Dorion, Qc CPA Sherbrooke / CPA Vaudreuil Richard Gauthier / Bruno Marcotte
Danse sur glace Kaitlyn Weaver / Andrew Poje 26 ans / 28 ans Toronto, Ont. / Waterloo, Ont. CPA Sault / CP Kitchener-Waterloo Angelika Krylova / Pasquale Camerlengo / Shae-Lynn Bourne
Danse sur glace Piper Gilles / Paul Poirier 24 ans / 24 ans Toronto, Ont. / Unionville, Ont. CPA Scarboro / CPA Scarboro Carol Lane / Juris Razgulajevs
Danse sur glace Élisabeth Paradis / François-Xavier Ouellette 23 ans / 23 ans Loretteville, Qc / Laval, Qc CPA Loretteville / CPA Les Lames d’Argent de Laval Inc. Marie-France Dubreuil / Patrice Lauzon / Romain Haguenauer

Champions du monde! Duhamel et Radford terminent une saison parfaite

SHANGHAI – Meagan Duhamel et Eric Radford ont gagné le premier titre mondial en couples en patinage artistique du Canada en 14 ans, jeudi, pour compléter une saison parfaite.

Les Canadiens ont affiché les meilleures notes dans le programme court et le programme libre de jeudi pour terminer avec une note totale de 221,53 points, un record personnel. Sui Wenjing et Han Cong, deChine, ont gagné la médaille d’argent avec 214,12 et leurs compatriotes Pang Qing et Tong Jian ont obtenu celle de bronze avec 212,77.

« Le rêve est devenu une réalité, a dit Radford. Nous avons fait une petite erreur au début du programme, mais nous avons récupéré et lutté jusqu’à la fin.

« Nous sommes excités et fiers de nous. Vous ne savez jamais si vous pourrez monter sur la plus haute marche d’un podium mondial peu importe à quel point vous avez travaillez fort. »

C’est la première victoire du Canada en couples aux championnats du monde depuis que Jamie Sale etDavid Pelletier ont obtenu la médaille d’or en 2001.

La victoire de jeudi a complété une saison parfaite pour Duhamel, de Lively, en Ontario, et Radford, deBalmertown, en Ontario. Ils ont gagné trois épreuves du Grand Prix, dont la grande finale, ainsi que le championnat des Quatre Continents et le championnat canadien.

Duhamel a quitté la glace incertaine de comment lesjuges évalueraient leur programme.

« Tout ce que je savais est que nous avions donné tout ce que nous avions, a dit-elle dit. Ironiquement, cette saison, nous voulions mettre l’accent sur aimer patiner et nous avons commencé à gagner. »

Les médaillés d’argent des championnats du monde juniors Julianne Séguin, de Longueuil, au Québec, et Charlie Bilodeau, de Trois-Pistoles, au Québec, se sont classés huitièmes et les partenaires de première année Lubov Iliushechkina et Dylan Moscovitch, deToronto, 13es.

« C’est notre première compétition internationale au niveau senior et nous sommes fiers de nosperformances, a dit Séguin. Nous avons atteint nos objectifs et appris beaucoup. »

Chez les femmes, après le programme court AlaineChartrand, de Prescott, en Ontario, est 10e et Gabrielle Daleman, de Newmarket, en Ontario, 21e.

Les Russes Elizaveta Tuktamysheva et Elena Radionova sont première et deuxième.

Daleman s’est disloqué un genou il y a deux semaines.

« Cela n’a pas été du bon patinage, a-t-elle dit. Je suis fière de m’être battue et je sais que je peux me retrouver pour le programme libre. »

« C’était toute une expérience, a dit Chartrand, qui célèbre son 19e anniversaire. J’ai bien patiné et m’approcher de mon record personnel aux championnats du monde est très satisfaisant. »

La compétition se poursuivra vendredi avec le programme court masculin et la danse libre avec Kaitlyn Weaver et Andrew Poje, de Waterloo, en Ontario, qui sont deuxièmes à la suite de la danse courte de mercredi.

Résultats complets: http://www.isuresults.com/results/wc2015/index.htm

Forts liens canadiens entre l’équipe Duhamel-Radford et l’équipe Weaver-Poje à l’aube des Championnats du monde

Le destin ou le sort a amené les deux meilleures équipes à mobilité ascendante du Canada pratiquement au même endroit, sur le même parcours, à un tel point que c’est presque inouï.

Jamais des équipes canadiennes n’ont été aussi en phase que les patineurs en couple Meagan Duhamel et Eric Radford et leurs homologues de danse sur glace Kaitlyn Weaver et Andrew Poje.

À chaque tournant cette saison, ces équipes se sont suivies jusqu’aux Championnats du monde ISU de patinage artistique, où toutes deux sont les favorites pour la médaille d’or. Et, un tel exploit serait une première. Bien que des patineurs canadiens aient remporté deux médailles d’or à des Championnats du monde auparavant (Donald Jackson et Maria et Otto Jelinek en 1962, Kurt Browning et Isabelle Brasseur et Lloyd Eisler en 1993 ainsi que Patrick Chan et Tessa Virtue et Scott Moir en 2012), ceci n’est jamais arrivé à deux équipes canadiennes.

À mi-chemin de la saison, les deux équipes ont remarqué la similitude de leurs parcours. « Après le Trophée NHK, que nous avons toutes deux remporté, nous nous sommes regardés et avons dit : « Juste un instant. Nous sommes identiques en ce moment. Nous avons gagné trois sur trois », a signalé Kaitlyn.

L’automne dernier, Meagan et Eric, Kaitlyn et Andrew ont enregistré des victoires aux Internationaux en début de saison, à Barrie, en Ontario et à Obertsdorf, en Allemagne pour se trouver premiers au classement. Par la suite, ils ont participé aux mêmes compétitions. Ils ont été affectés aux mêmes événements du Grand Prix et les ont tous remportés. Puis, les deux équipes ont été médaillées d’or à la finale du Grand Prix (quatre sur quatre), médaillées d’or aux Championnats canadiens (cinq sur cinq), puis à nouveau médaillées d’or aux Championnats des quatre continents (six sur six.). À Shanghai, en Chine, la semaine prochaine, ils viseront leur septième victoire, un chiffre porte-bonheur qui signifie la perfection divine, l’intégralité et l’achèvement.

Ni l’une ni l’autre équipe n’a fait de son mieux aux Jeux olympiques, à Sotchi, en février dernier. Ils se sont rendu compte qu’ils devaient exécuter leurs programmes à leur façon, pour la joie qu’ils leur procurent. Il ne s’agit pas de s’entraîner de manière détendue (« Nous sommes épuisés après chaque séance d’entraînement », a avoué Kaitlyn), mais de supprimer les distractions que représentent les opinions et les résultats.

« Les deux équipes ressentent la même pression », a déclaré Kaitlyn. « Pouvoir partager ce sentiment avec quelqu’un d’autre, non seulement votre partenaire, mais une autre équipe, a été vraiment amusant et instructif. »

« J’ai l’impression de faire ce cheminement avec eux », a signalé Meagan, qui partagera une chambre avec Kaitlyn à Shanghai. « Je crois que nous quatre partageons une énergie très spéciale. »

À Barcelone, Meagan et Kaitlyn ont commencé une tradition ensemble : trouver un cours de yoga quand elles arrivent à un événement. Elles échangent des textes de part et d’autre. Lundi dernier, Kaitlyn a texté Meagan : « Dernier lundi de la saison régulière d’entraînement! »

« Hourra », a répondu Meagan. « Elle s’informe toujours comment vont les choses pour moi. »

Meagan et Kaitlyn se rendent compte qu’elles partagent simultanément les mêmes sentiments, la même difficulté à bien patiner après un voyage, le même décalage horaire, la même aise lorsque les choses sont revenues à la normale. « Chaque fois qu’elle me texte à propos de quelque chose, nous ressentons toutes les deux la même chose ou nos énergies sont identiques », soutient Meagan.

Il en va de même pour Eric et Andrew, qui ont partagé une chambre à Barcelone. « À chaque compétition, je pense qu’il y a un lien et un sentiment qui sont implicites, parce que nous sommes tous les deux dans la même situation », a fait remarquer Eric. « Et c’est réconfortant et bon de savoir dans ces moments intenses de pression, quand vous vous sentez nerveux, que vous avez des coéquipiers qui sont exactement dans le même bateau. Et, ils sont toujours en vie. Ils ont survécu et ils font un travail incroyable. Cela nous donne confiance de savoir que nous nous trouvons dans la même situation que certains de nos meilleurs amis. »

Ce n’est pas comme s’ils étaient forgés des mêmes pièces d’argile. Ils se trouvent dans différentes disciplines : le patinage en couple avec son intrépidité et la danse sur glace avec ses voltes et son émotion. Chacun d’eux a des personnalités nettement différentes.

« Ce qui est bien, c’est de voir comment une autre personne gère la situation », ajoute Kaitlyn. « J’admire vraiment la ténacité de Meagan et j’aime son agressivité quand elle patine. Nous pouvons donc apprendre l’une de l’autre de cette façon. »

Si Kaitlyn et Andrew arrivent à la patinoire après une séance d’entraînement de patinage en couple, ils demandent comment Meagan et Eric ont réussi. Ils diront (tellement de fois cette année) : « Super! ».

« Et vous savez? Nous pouvons aussi avoir de superbes séances d’entraînement », a dit Kaitlyn. « Ils sont très confiants et se soutiennent mutuellement de cette façon. Je pense que nous avons tous des personnalités très différentes, mais nous sommes en mesure de nous rendre compte que nous ressentons tous la même chose. »

Par exemple, à Barcelone les deux équipes voulaient tellement réussir et Meagan avait le trac. Kaitlyn lui a dit qu’ils font le même programme chaque fois, les mêmes quadruples sauts, les mêmes voltes, les mêmes levées. Rien ne change d’une compétition à l’autre. « Nous y tenons vraiment tous deux », a déclaré Kaitlyn. « Nous avons ce petit rappel pour l’autre chaque fois que nous allons sur la glace. » Les deux équipes ont remporté la médaille d’or à la finale du Grand Prix – de façon très décisive.

Et que se passerait-il si les deux équipes gagnaient à Shanghai? La pensée donne à Kaitlyn la chair de poule sur son bras brillant.

« Ce serait manifestement prodigieux », a affirmé Andrew. « Ce serait un message tellement puissant pour le Canada que de pouvoir compter ces deux équipes championnes. Nous devons faire notre travail et nous assurer de faire tout notre possible.

« Mais c’est une merveilleuse pensée que d’être en mesure de partager les mêmes souvenirs, au même moment avec eux, provenant du même pays et d’entendre le même hymne. Ce serait sensationnel. »

Kaitlyn dit qu’elle manque rarement de regarder Meagan et Eric patiner, du moins pour le programme long. Elle pense qu’elle les a vus cinq sur six fois, peut-être même toutes. « Je suis très fière de voir leur croissance et les progrès incroyables qu’ils ont faits comme équipe, surtout depuis aussi longtemps, ce qui est magnifique », a-t-elle soutenu.

Et que se passerait-il si les deux équipes enregistraient une incroyable double victoire, soit deux médailles d’or pour les deux équipes?

« Cela voudrait dire beaucoup de champagne pour l’équipe canadienne », s’est exclamée Kaitlyn.

Duhamel et Radford sont premiers après le programme court en couples à la compétition des Quatre Continents

SÉOUL – Récemment couronnés champions du Grand Prix, Meaghan Duhamel, de Lively, en Ontario, et Eric Radford, de Balmertown, en Ontario, sont premiers après le programme court en couples à la compétition de patinage artistique des Quatre Continents de l’ISU.

Duhamel et Radford, médaillés de bronze lors des deux derniers championnats du monde, ont obtenu leur meilleure note de la saison avec 75,67 points pour se classer devant trois couples Chinois. Cheng Peng et Hao Zhang sont deuxièmes avec 69,81 et Wenjing Sui et Cong Han troisièmes avec 69,19. Les Canadiens ont aussi mérité leur meilleure note artistique à vie sur la scène internationale pour leur programme court.

« Nous sommes vraiment fiers de notre patinage aujourd’hui. C’est un indice de comment nous nous entraînons chez-nous, a dit Duhamel. Nous n’étions pas à l’aise à 100% au début, mais quand la musique a commencé notre entraînement et notre mémoire musculaire ont pris le dessus. Notre note artistique est quelque chose que nous visons toujours améliorer. La meilleure sensation est quand vous pouvez continuer à vous améliorer au fur et à mesure que la saison avance. Un bon programme long ici nous préparera bien pour les championnats du monde. »

Lubov Iliushechkina et Dylan Moscovitch, de Toronto, sont sixièmes avec 60,13 et Kirsten-Moore Towers, de St. Catharines, en Ontario, et Michael Marinaro, de Sarnia, en Ontario, septièmes avec 59,30.

Le classement est serré en danse après la danse courte. Des duos américains sont aux deux premiers rangs avec Madison Chock et Evan Bates premiers avec 70,38 et Maia Shibutani et Alex Shibutani deuxièmes avec 69,65.

Trois duos canadiens suivent: les champions du Grand Kaitlyn Weaver et Andrew Poje, de Waterloo, en Ontario, sont troisièmes avec 68,31, Piper Gilles et Paul Poirier, de Toronto, quatrièmes avec 63,45 et Alexandra Paul, de Midhurst, en Ontario, et Mitchell Islam, de Barrie, en Ontario, cinquièmes avec 61,34.

« Nous nous sentions très bien pendant la performance, a dit Weaver. Nous patinions vraiment bien. Nous sentions que c’était notre meilleur programme de cette saison en termes de l’interprétation et de la qualité de la performance, mais l’exécution des niveaux n’était pas au mieux. Nous ne sommes pas inquiets pour notre position et nous sommes très confiants dans notre danse libre demain. »

Après le programme court chez les hommes, Jeremy Ten, de Vancouver, est huitième, Liam Firus, de North Vancouver, 11e et Nam Nguyen, de Toronto, 14e.

La compétition se poursuivra vendredi avec la danse libre et le programme court féminin.

Résultats complets: http://www.isuresults.com/results/fc2015/index.htm

Meagan Duhamel et Eric Radford établissent un record canadien à Kingston

KINGSTON, ONTARIO – Rien de surprenant : Meagan Duhamel et Eric Radford ont remporté le programme court aux Championnats nationaux de patinage Canadian Tire avec une grande avance – 14,35 points – ce qui n’a pas l’habitude de se produire.

Leur note gagnante de 79,50 points était un record canadien.

« Cette sensation de relaxation nous a permis de déployer nos ailes et de profiter de notre patinage et si nous pouvons poursuivre dans cette voie, nous pourrons continuer à nous améliorer », a déclaré Eric. « Pour nous, tant que nous pouvons nous perfectionner, nous allons continuer à patiner. »

Ils ont appris qu’il n’est pas sage de sous-estimer une longueur d’avance. Il existait une telle marge à la compétition NHK. Ils ont amorcé le programme libre de façon plutôt nonchalante et dès que la musique a commencé, leurs muscles n’ont simplement pas répondu.

La bataille la plus intéressante était celle mettant aux prises deux nouvelles équipes formées par les concurrents les plus redoutables de Meagan et Eric depuis plusieurs années : Kirsten Moore-Towers et Dylan Moscovitch.

Kirsten a décidé qu’elle voulait patiner pour deux autres périodes quadriennales et a fait équipe avec Michael Marinaro. Dylan est allé en Russie pour trouver Lubov Ilyushechkina, qui avait patiné la dernière fois au Canada aux Internationaux Patinage Canada 2010, ironiquement à Kingston. Il existe une vidéo quelque part dans laquelle Lubov déclare qu’elle aime le Canada et aimerait vivre ici.

Elle a fait son retour vendredi soir à Kingston. Lorsque Lubov et Dylan ont mis pied sur la glace, la foule a bruyamment applaudi. Et, chaque fois qu’ils ont réussi un lancer ou un saut, la foule a applaudi encore plus. Avec ce vent sous leurs ailes, ils ont terminé en deuxième place avec 65,15 points.

Kirsten et Michael se sont classés au quatrième rang avec 61,08 points, faisant remarquer qu’ils se sentaient un peu rigides et nerveux. De quoi étaient-ils les plus fiers? Kirsten a semblé dire que c’était la façon dont ils avaient fait face à la situation « délicate » de se trouver sur la glace avec un ancien partenaire. Toute la semaine, ils ont pris part ensemble à la même séance d’entraînement.

« Il est difficile de rivaliser avec un ancien partenaire », a-t-elle soutenu. « Je pense que tous les quatre, nous nous en sommes assez bien sortis. Je suis heureuse. Ils ont l’air heureux.

« Nous espérons que les gens s’y adapteront et apprendrons que c’est comme ça maintenant. Et, c’est ainsi que ce sera. Nous pouvons être heureux pour tout le monde. »

En troisième place se trouvent les nouveaux patineurs seniors, Julianne Séguin et Charlie Bilodeau, champions du Grand Prix junior, qui ont dû adapter leur programme pour satisfaire aux exigences seniors. Ils ont ajouté un triple Salchow au lieu d’un double Lutz, mais l’entrée dans le nouveau saut était sur un tracé différent. Julianne a déposé sa main sur le lancer, mais sinon ils ont bien réussi, accumulant 61,47 points.

Charlie Bilodeau a admis qu’il sentait qu’il devait bien faire après une forte saison sur le circuit du Grand Prix junior. « C’était un bon début »», a-t-il dit.

En danse sur glace, Kaitlyn Weaver et Andrew Poje ont gagné la danse courte avec 76,26 points, soit 6,23 points devant Piper Gilles et Paul Poirier.

La rivalité concernait la troisième place qu’ont obtenue Alexandra Paul et Mitchell Islam avec 64,87 points, c’est-à-dire 3,37 points devant la nouvelle équipe qui a fait sensation au niveau international, Élisabeth Paradis et François-Xavier Ouellette.

Duhamel/Radford, Weaver/Poje mettent fin à la disette canadienne avec des médailles d’or dans la finale du Grand Prix de l’ISU

BARCELONE – Le Canada a connu ses plus gros succès dans la finale du Grand Prix de patinage artistique de l’ISU en 13 ans, samedi.

Meaghan Duhamel, de Lively, en Ontario, et Eric Radford, de Balmertown, en Ontario, ont battu leur record canadien pour remporter la médaille d’or en couples et Kaitlyn Weaver et Andrew Poje, de Waterloo, en Ontario, ont aussi réussi un record personnel dans la victoire en danse.

Ce sont les premières médailles d’or du Canada dans la finale du Grand Prix depuis que Patrick Chan a gagné chez les hommes en 2011 et la première victoire en couples et en danse depuis 2001. Dans cette finale du Grand Prix à Kitchener, en Ontario, Jamie Sale et David Pelletier avaient récolté la couronne en couples et Shae-Lynn Bourne et Victor Kraatz celle en danse.

Duhamel et Radford ont produit 220,72 points ce qui a amélioré leur record personnel précédent de 213,62 établi aux championnats canadiens en janvier 2014. Cela les classe aussi quatrièmes de tous les temps dans la liste des points de l’ISU. Les médaillés olympiques d’argent Ksenia Stolbova et Fedor Klimov, de Russie, les favoris en couples avant la compétition, ont obtenu la médaille d’argent avec 213,72 et Wenjing Sui et Cong Han, de Chine, ont terminé troisièmes avec 194,31.

Le fait saillant du programme libre de Duhamel et Radford, samedi, – exécuté au son d’une musique par Muse – a été de réussir le quadruple Salchow lancé. Il a eu lieu tout juste après que Duhamel ait touché la glace des deux mans dans le triple Lutz côte à côte.

« Nous étions tellement confiants dans notre quadruple Salchow que cela n’avait pas d’importante que j’aie touché dans le Lutz, a dit Duhamel. Il (le quad) a été tellement constant pour nous à l’entraînement que nous allions l’exécuter peu importe ce qui se passait. »

Radford était certainement satisfait que la lumière verte était allumée.

« Nous avons attendu toute la saison de patiner ainsi, a dit Radford, qui a mentionné qu’il était présent quand Sale et Pelletier ont gagné leur médaille d’or en 2001. Ceci était la première fois que nous réussissons le quad comme nous le faisons à l’entraînement. C’était très excitant. »

Après s’être classés premiers dans le programme court de jeudi, Duhamel et Radford étaient les derniers patineurs à participer au dernier groupe de six équipes.

« Nous savions que les Russes patineraient un programme propre. Ils ont été très constants toute l’année, a dit Duhamel. Mais il semble toujours que c’est notre sort de passer après d’excellentes performances. Nous avons surpassé tous nos objectifs pour la première moitié de la saison et nous voulons hausser notre niveau pour la deuxième moitié »

Weaver-Poje-GPF-Gold

En danse, Weaver et Poje ont amélioré leur note de la performance médaillée d’argent de la saison dernière aux championnats du monde avec 181.14 points. Madison Chock et Evan Bates, des É.-U, ont terminé deuxièmes avec 167,09 et Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron, de France, troisièmes avec 162,39.

« C’est définitivement notre plus forte performance jusqu’à maintenant et c’est excellent de voir que le programme grandit encore, a dit Poje. Nous avons vraiment présenté de l’émotion et nous étions tellement connectés sur la glace que l’histoire a vraiment paru. »

Les Canadiens ont patiné au son d’extraits des Quatre Saisons de Vivaldi.

« Il est difficile de choisir un moment qui ressort vraiment pour nous dans ce que nous avons fait sur la glace parce que nous étions tellement concentrés, a dit Weaver. Mon meilleur souvenir est probablement la portée parce qu’elle a reçu autant de réaction de la foule. »

Le public n’a pas été d’accord avec les notes des juges pour Piper Gilles et Paul Poirier, de Toronto, qui se sont classés cinquièmes.

« Nous avons un peu cafouillé lors d’une des portées et cela n’a probablement pas été notre meilleure programme libre global, a dit Poirier. En même temps nous n’avons fait aucune grosse erreur et nous avons atteint notre objectif de produit deux solides programmes cette semaine. »

Le Canada a aussi eu du succès chez les juniors cette semaine dont avec la médaille d’or de Charlie Bilodeau, de Trois-Pistoles, au Québec, et Julianne Séguin, de Longueuil, au Québec, en couples, vendredi.

AVIS: La directrice des communications de Patinage Canada, Barb MacDonald, sera la contact des médias à la compétition. Pour organiser des entrevues sur place veuillez communiquer avec elle par courriel à [email protected]

Résultats complets: http://www.isuresults.com/results/gpf1415/

Duhamel-Radford-GPF-1

Duhamel et Radford gagnent la médaille d’or dans un Grand Prix de l’ISU

OSAKA, Japon – Meaghan Duhamel, de Lively, en Ontario, et Eric Radford, de Balmertown, en Ontario, ont gagné la médaille d’or, samedi, en couples, au Trophée NHK, la dernière étape du circuit du Grand Prix de patinage artistique de l’ISU avant la finale du mois prochain.

Les Canadiens ont gagné leurs deux assignations dans le Grand Prix cette saison et se sont facilement qualifiés pour la finale qui aura lieu du 11 au 14 décembre à Barcelone.

Duhamel et Radford ont totalisé 199,78 points pour obtenir la victoire. Yuko Kavaguti et Alexander Smirnov, de Russie, ont terminé deuxièmes avec 183,60 et Xiaoyu Yu et Yang Jin, de Chine, troisièmes avec 182,00.

« Le programme long a été beaucoup plus difficile pour nous aujourd’hui après un excellent programme court (vendredi), a dit Radford. Nous attendons davantage de nous, mais nous comprenons que c’est encore relativement tôt dans la saison et nous ne voulons pas être au sommet de notre forme maintenant. Mais nous savons qu’il faudra beaucoup plus que ce que nous avons fait aujourd’hui pour monter sur la plus haute marche du podium à Barcelone et ultimement aux championnats du monde. »

Duhamel a chuté lors du quadruple Salchow lancé, mais dit que le mouvement est une portion essentielle de leur programme.

« Nous sommes heureux d’avoir gagné aujourd’hui, mais ce n’est pas aussi amusant quand vous ne patinez pas de votre mieux, a dit Duhamel. C’est bon pour nous d’exécuter le quadruple lors de chaque compétition parce que nous voulons pouvoir le réussir dans le programme de manière constante d’ici les championnats du monde. »

Chez les hommes, Daisuke Murakami, du Japon, a été le vainqueur devant Sergei Voronov, de Russie, deuxième, et Takahito Mura, du Japon, troisième. Elladj Balde, de Pierrefonds, au Québec, est passé de la septième à la sixième place et Jeremy Ten, de Vancouver, est demeuré huitième.

Baldje a produit un programme propre qui a inclus une quadruple boucle piquée et un triple Axel. Il a subi une commotion le mois dernier qui l’a laissé hors de la glace pendant trois semaines.

« Je suis extrêmement heureux de mes performances cette semaine, a dit Baldje. En tenant compte de la situation que je n’ai eu que deux semaines d’entraînement complet j’ai fait un travail vraiment satisfaisant. »

Ten a aussi réussi un quadruple, pour lui une première dans une compétition.

« Je me félicite vraiment pour ce quadruple, a dit Ten.  Présentement je sens que je suis en contrôle de mes émotions et de mes nerfs et cela paraît dans à quel point je me suis amélioré cette saison. C’était une excellente manière pour moi de terminer la saison du Grand Prix. »

Gracie Gold, des É.-U., a obtenu la médaille d’or chez les femmes. Alena Leonova, de Russie, a terminé deuxième et Satoko Miyahara, du Japon, troisième. Gabrielle Daleman, de Newmarket, en Ontario, a gagné une place après le programme court pour terminer sixième.

« Je ne me suis pas mise trop de pression pour le programme libre après un programme court difficile, a dit Daleman, une olympienne de 2014. Je voulais simplement m’amuser. »

En danse, les médaillés d’argent des championnats du monde Kaitlyn Weaver et Andrew Poje, de Waterloo, en Ontario, sont premiers après la danse courte avec 67,51 points. Penny Coomes et Nicholas Buckland, d’Angleterre, sont deuxièmes avec 60,49 et Ksenia Monko et Kirill Khaliavin, de Russie, troisièmes avec 59,70.

« C’était un excellent programme pour nous aujourd’hui, a dit Weaver. Il y a eu quelques problèmes de niveau, mais nous croyons que c’était meilleur qu’à Patinage Canada. Maintenant nous voulons simplement bâtir sur ce momentum pour la danse libre. »

La danse libre aura lieu dimanche.

Résultats complets: http://www.isuresults.com/results/gpjpn2014/index.htm

Meagan Duhamel et Eric Radford remportent le programme court à Kelowna

KELOWNA, C.-B. – Il n’a pas fallu longtemps. Dès que Meagan Duhamel et Eric Radford ont pris leur pose finale, la foule s’est levée, applaudissant et agitant des drapeaux canadiens.

Meagan et Eric ont remporté le programme court aux Internationaux Patinage Canada avec un record personnel de la saison de 72,70 points, environ 7,5 points de plus que les patineurs chinois Sui Wenjing et Han (Monsieur Personnalité) Cong.

(Une note pour mettre les choses en perspective : certains éléments cette année – la levée et la spirale de la mort – valent moins que l’an dernier. La meilleure note précédente de Meagan et Eric, l’an dernier, était d’environ 76 points, donc leur effort ici les place près de leur excellente note à la fin de la saison dernière.)

Les Canadiens ont patiné sur la musique Un peu plus haut et le sentiment qu’ils ont créé dans la patinoire a été le vrai triomphe. Leur but, avaient-ils affirmé, était d’être contents de la façon dont ils patineraient et d’obtenir une bonne note. Mission accomplie.

En troisième place se trouve la jeune équipe russe composée d’Evgenia Tarasova et de Vladimir Morozov avec 64,14 points et une triple vrille qui a défié la gravité.

Eric a admis qu’il ne s’était jamais senti aussi calme au début d’une compétition. L’an dernier, leur première compétition de l’année était les Internationaux Patinage Canada. L’atmosphère était incroyablement tendue. « L’an dernier, c’était pour nous toute une affaire », dit-il. « Nous savions que nous devions bien faire. Nous savions que nous devions faire sensation avec notre première épreuve. Mais cette fois, c’était plus que nous voulions présenter une bonne performance, comme Stars on Ice. « Lorsque nous nous concentrons sur la performance, nous mettons plus l’accent sur nous-mêmes et non sur ce que cela signifie. »

Et, ceci fonctionne.

Toutefois, ils n’ont pas tenu leurs concurrents pour acquis. L’équipe chinoise avait terminé devant eux l’année dernière. « Ils sont là pour nous inciter à nous assurer que nous faisons de notre mieux », a affirmé Meagan. « Du même coup, nous devions mettre l’accent surtout sur nous-mêmes. »

À la réception du triple Lutz, Meagan a presque heurté le mur, mais ceci ne l’a pas décontenancée. Étant donné que l’accent n’est pas mis principalement sur Patrick Chan et Tessa Virtue et Scott Moir, qui sont absents des Internationaux Patinage Canada, Meagan et Eric occupent maintenant une position importante. Ils assument pleinement la responsabilité de cette position.

« Au cours des quatre dernières années, nous étions toujours ceux qui avaient une petite chance de remporter une médaille de bronze quelque part », a soutenu Eric. « Et, maintenant, je pense que nous avons bien réussi à sortir de l’ombre, surtout avec ce quadruple saut. C’est excitant pour nous que l’accent soit mis un peu plus sur nous et surtout sur le patinage en couple au Canada. »

En ce qui concerne les autres équipes de patinage en couple, deux autres équipes canadiennes se sont efforcées de montrer leurs nouveaux partenariats, avec plus ou moins de succès. Kirsten Moore-Towers et Michael Marinaro sont apparus pour la première fois dans une compétition et ont terminé sixièmes parmi les huit équipes, n’ayant reçu aucun point pour une spirale de la mort. Michael a signalé avoir cafouillé lorsqu’il a enfoncé ses dents de pointe pour la rotation. C’est dommage, parce qu’ils affirment que c’est leur élément le plus fort.

Ils font équipe depuis environ cinq mois. Kirsten s’est assombrie quand elle a vu leur note : 53,79 points.

Brittany Jones et Josh Reagan, avec qui Kirsten et Michael s’entraînent, occupent la septième place avec 49,80 points et soutiennent qu’ils sont satisfaits de ce qu’ils ont accompli.

Dans l’épreuve masculine, Javier Fernandez de l’Espagne est en tête avec 86,18 points après qu’il ait doublé un triple Axel, mais son programme Black Betty a été bien accueilli par la foule. Takahito Mura, du Japon, prévoyait exécuter une combinaison quadruple-triple, mais n’a pas assez bien réussi le quadruple saut pour exécuter ensuite le triple saut. Il a eu la présence d’esprit d’ajouter la triple boucle piquée à la fin d’un triple Lutz et a terminé avec 82,57 points en deuxième place.

En troisième place se trouve Konstantin Menshov, le concurrent le plus âgé, ayant 31 ans. Il a réussi deux quadruples sauts, mais a doublé son triple Axel et obtenu 81,70 points.

Andrei Rogozine a appris seulement lundi dernier qu’il était affecté aux Internationaux Patinage Canada. Ceci l’a motivé. Il a tenté un quadruple saut, accompagné de ses éléments, a tout réussi et terminé en neuvième place avec 70,95 points. Le médaillé de bronze canadien, Liam Firus, a fait une chute sur un triple Axel et a fini dixième parmi les 11 patineurs avec 64,94 points.