Meagan Duhamel et Eric Radford établissent un record canadien à Kingston

KINGSTON, ONTARIO – Rien de surprenant : Meagan Duhamel et Eric Radford ont remporté le programme court aux Championnats nationaux de patinage Canadian Tire avec une grande avance – 14,35 points – ce qui n’a pas l’habitude de se produire.

Leur note gagnante de 79,50 points était un record canadien.

« Cette sensation de relaxation nous a permis de déployer nos ailes et de profiter de notre patinage et si nous pouvons poursuivre dans cette voie, nous pourrons continuer à nous améliorer », a déclaré Eric. « Pour nous, tant que nous pouvons nous perfectionner, nous allons continuer à patiner. »

Ils ont appris qu’il n’est pas sage de sous-estimer une longueur d’avance. Il existait une telle marge à la compétition NHK. Ils ont amorcé le programme libre de façon plutôt nonchalante et dès que la musique a commencé, leurs muscles n’ont simplement pas répondu.

La bataille la plus intéressante était celle mettant aux prises deux nouvelles équipes formées par les concurrents les plus redoutables de Meagan et Eric depuis plusieurs années : Kirsten Moore-Towers et Dylan Moscovitch.

Kirsten a décidé qu’elle voulait patiner pour deux autres périodes quadriennales et a fait équipe avec Michael Marinaro. Dylan est allé en Russie pour trouver Lubov Ilyushechkina, qui avait patiné la dernière fois au Canada aux Internationaux Patinage Canada 2010, ironiquement à Kingston. Il existe une vidéo quelque part dans laquelle Lubov déclare qu’elle aime le Canada et aimerait vivre ici.

Elle a fait son retour vendredi soir à Kingston. Lorsque Lubov et Dylan ont mis pied sur la glace, la foule a bruyamment applaudi. Et, chaque fois qu’ils ont réussi un lancer ou un saut, la foule a applaudi encore plus. Avec ce vent sous leurs ailes, ils ont terminé en deuxième place avec 65,15 points.

Kirsten et Michael se sont classés au quatrième rang avec 61,08 points, faisant remarquer qu’ils se sentaient un peu rigides et nerveux. De quoi étaient-ils les plus fiers? Kirsten a semblé dire que c’était la façon dont ils avaient fait face à la situation « délicate » de se trouver sur la glace avec un ancien partenaire. Toute la semaine, ils ont pris part ensemble à la même séance d’entraînement.

« Il est difficile de rivaliser avec un ancien partenaire », a-t-elle soutenu. « Je pense que tous les quatre, nous nous en sommes assez bien sortis. Je suis heureuse. Ils ont l’air heureux.

« Nous espérons que les gens s’y adapteront et apprendrons que c’est comme ça maintenant. Et, c’est ainsi que ce sera. Nous pouvons être heureux pour tout le monde. »

En troisième place se trouvent les nouveaux patineurs seniors, Julianne Séguin et Charlie Bilodeau, champions du Grand Prix junior, qui ont dû adapter leur programme pour satisfaire aux exigences seniors. Ils ont ajouté un triple Salchow au lieu d’un double Lutz, mais l’entrée dans le nouveau saut était sur un tracé différent. Julianne a déposé sa main sur le lancer, mais sinon ils ont bien réussi, accumulant 61,47 points.

Charlie Bilodeau a admis qu’il sentait qu’il devait bien faire après une forte saison sur le circuit du Grand Prix junior. « C’était un bon début »», a-t-il dit.

En danse sur glace, Kaitlyn Weaver et Andrew Poje ont gagné la danse courte avec 76,26 points, soit 6,23 points devant Piper Gilles et Paul Poirier.

La rivalité concernait la troisième place qu’ont obtenue Alexandra Paul et Mitchell Islam avec 64,87 points, c’est-à-dire 3,37 points devant la nouvelle équipe qui a fait sensation au niveau international, Élisabeth Paradis et François-Xavier Ouellette.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.