Weaver et Poje terminent cinquièmes aux championnats du monde de l’ISU

BOSTON – Kaitlyn Weaver et Andew Poje, de Waterloo, en Ontario, ont terminé cinquièmes en danse, jeudi, aux championnats du monde de patinage artistique de l’ISU.

Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron, de France, ont défendu avec succès leur titre mondial en gagnant la médaille d’or avec 194,46 points. Maia Shibutani et Alex Shibutani, des É.-U., ont suivi pour obtenir celle d’argent avec 188,43 et Madison Chock et Evan Bates, des É.-U., se sont classés troisièmes avec 185,77.

Weaver et Poje, troisièmes aux championnats du monde de l’an dernier, ont obtenu leur meilleure note de la saison avec 182,01. C’est la première fois en 10 ans que le Canada ne monte pas sur le podium mondial en danse.

« Nous nous sentions vraiment préparés pour la compétition, a dit Poje. Mais cela ne s’est pas transposé dans la performance. Nous sommes malgré tout fiers de l’effort que nous avons investi et de la croissance que nous avons encore à faire dans l’avenir. »

Weaver dit que le couple doit continuer de repousser les limites.

« Il nous a fallu beaucoup de temps pour la maîtriser (la danse libre), a-t-elle dit. Malheureusement dans les deux dernières sorties nous n’avons pas montré ce dont nous sommes capables. Ce sont les programmes qui nous pousseront vers un nouveau niveau et nous rendront encore meilleurs l’an prochain. »

Piper Gilles et Paul Poirier, de Toronto, ont terminé huitièmes avec un record personnel de 173,07.

« Nous avons forcé un peu trop fort au début et nous nous sentions tous les deux fatigués à la fin, a dit Poirier. Nous sommes très fiers de comment nous avons pu pousser les programmes au cours des dernières semaines et terminer la saison avec deux records personnels est vraiment excitant. »

Chez les femmes après le programme court, Gracie Gold, des É.-U., est en tête avec 76,43 points. Anna Pogorilaya, de Russie, est deuxième avec 73,98 et sa compatriote Evgenia Medvedeva troisième avec 73,76.

Gabrielle Daleman, de Newmarket, en Ontario, a produit un programme propre et est huitième avec 67,38. Cela ne s’est pas aussi bien passé pour Alaine Chartrand, de Prescott, en Ontario, qui s’est classée 17e avec 55,67.

Daleman, âgée de 18 ans, a levé les bras en signe de triomphe après sa performance.

« J’ai éprouvé des difficultés avec mon programme court cette saison, a dit Daleman, une olympienne en 2014. Simplement de finalement exécuter un programme court propre et de le faire aussi bien a été très bouleversant. Sur la glace, je me suis simplement dit: respiration, confiance et confort. »

Chartrand, la championne canadienne, n’a pas mâché ses mots à propos de sa performance. Elle a cafouillé dans la deuxième partie de sa combinaison de sauts d’ouverture et a chuté dans le très important double Axel.

« Je l’ai simplement un peu précipité, j’y suis allée un peu trop vite, a dit Chartrand, âgée de 20 ans. Cela a été une erreur coûteuse. Les choses allaient assez bien jusque-là. Je ne suis pas satisfaite non plus de ma combinaison. Je l’ai parfaitement faite dans l’échauffement. Cela aurait dû être une combinaison facile. »

La compétition se poursuivra vendredi avec le programme court des couples et le programme libre masculin.

Résultats complets: Championnats du monde de patinage artistique de l’ISU 2016

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.