Performances exceptionnelles des équipes canadiennes de patinage en couple à leurs premiers Jeux olympiques

Il a fallu des moments olympiques pour gravir le podium dans l’épreuve de patinage en couple à Sotchi. Les erreurs pouvaient être écrasantes.

Kirsten Moore-Towers et Dylan Moscovitch ont eu un moment olympique, patinant avec vitesse et flair, se mettant en première place pendant un certain temps. Mais, Dylan avait exécuté un double au lieu d’un triple salchow – à l’insu de Kirsten. Elle a célébré à la fin, sautant de joie sur la glace. Puis, elle en a pris connaissance.

« Nous estimons avoir très bien fait », a-t-elle signalé par la suite. « J’étais très heureuse de la performance. Nous avons réussi nos éléments l’un après l’autre. »

Leur légère erreur n’a pas interrompu le programme. « Je crois toujours qu’il était excellent », a-t-elle dit. « Je suis tellement excitée. »

Ils ont tous patiné avec aise et facilement obtenu une cinquième place dans une compétition acharnée, bien que ce soit leur première apparition à des Jeux olympiques. Ils ont battu les champions canadiens Meagan Duhamel et Eric Radford par 2,57 points après que leurs amis commettent un peu trop d’erreurs pour grimper les rangs.

Kirsten et Dylan ont devancé les champions canadiens dans le style libre avec 131,18 points et leur note au classement général de 202,10 points.

Meagan et Eric ont enregistré leur meilleure note de la saison, soit 127,32 points, dans le programme long et terminé septièmes au classement général avec 199,53 points.

Naturellement, personne ne pouvait toucher les Russes Tatiana Volosozhar et Maxim Trankov, même pendant une journée où ils n’ont pas patiné de leur mieux. Malgré plusieurs légères erreurs, les Russes ont remporté le style libre avec 152,69 points et une note finale de 236,86 points. Maxim a lancé le poing dans les airs lorsqu’il a eu terminé, s’est agenouillé et a embrassé la glace pendant une ovation.

Leurs compatriotes, Ksenia Stolbova et Fedor Klimov – des patineurs juniors il a y environ deux ans – ont présenté, sous pression, la meilleure performance de leur vie et gagné la médaille d’argent avec 218,68 points, 18,18 points derrière les médaillés d’or. Ce fut un record personnel pour eux. « C’est ce qu’il faut faire pour parvenir au succès », a déclaré Ksenia. C’est la première fois depuis les Jeux olympiques de Nagano, en 1998, que les Russes ont gravi les première et deuxième marches du podium, ce qui est très différent des Jeux olympiques de 2010, il y a quatre ans, où aucun d’eux n’a été médaillé.

Ce fut une journée décevante pour les quadruples champions du monde de patinage en couple, Aliona Savchenko et Robin Szolkowy, d’Allemagne, qui avaient continué à patiner pour une autre période de quatre ans afin de faire mieux que leur médaille de bronze remportée à Vancouver. En fait, ils ont passé quatre ans à la recherche de l’or. Cette fois, ils ont été de nouveau médaillés de bronze et Robin a dû réconforter Aliona qui avait la larme à l’œil sur le podium.

La médaille d’or leur a échappé au début du programme lorsque Robin a fait une chute durant une combinaison de triples sauts de boucle piquée. Les points se sont envolés. Ils ont essayé de faire tout en leur pouvoir en incluant un triple Axel lancé à la fin, mais Aliona est tombée. Ils ont terminé avec 215,78 points.

Pang Qing et Tong Jian, de Chine, étaient quatrièmes avec 209,88 points dans leur dernière performance olympique, après avoir éprouvé des difficultés avec les sauts plus tôt.

Paige Lawrence et Rudi Swiegers se sont retrouvés en 14e place, compte tenu de difficultés à exécuter leurs doubles Axel et d’une chute sur un triple saut de boucle lancé. Ils ont fait d’innombrables saluts, Paige admettant qu’elle ne voulait absolument pas quitter la glace. « C’était amusant », a-t-elle dit.

« J’ai fait une chute sur le saut de boucle lancé, mais je me suis vite relevée », a-t-elle dit. « Honnêtement, j’ai aimé tout le temps passé sur la glace. Je vivais pour le moment et j’ai bien aimé la musique. Je réalisais le rêve que j’avais depuis que j’étais jeune. »

« Au début, j’étais tellement excitée de patiner. Chaque fois que je suis sur la glace, je ne veux jamais la quitter. Voilà pourquoi je ne cessais de saluer. J’aurais aimé rester là et saluer chaque personne. Ce fut vraiment l’expérience de toute une vie. »

Maxim Trankov a admis que sa partenaire et lui avaient fait face à une énorme pression. « Aujourd’hui, ce fut une grande journée pour la Russie », a-t-il affirmé. « Ce fut la tâche la plus difficile de notre vie. »

Tatiana Volosozhar, qui garde habituellement son sang-froid, a semblé gagnée par l’émotion après la pose finale. « Honnêtement, je pleurais parce que je ressentais tellement d’émotions, et de nervosité », a-t-elle fait remarquer. « Je suis encore nerveuse et je tremble, mais je suis aussi tellement contente. Nous avons très bien fait aujourd’hui. »

Après avoir obtenu une avance de neuf points dans le programme libre, ils ont débuté de façon spectaculaire, avec une énorme triple vrille. Ils ont perdu un peu d’unisson dans leur combinaison de triples sauts de boucle piquée, de même que pour le saut côte à côte. Tatiana a mis la main sur la glace pendant un triple saut de boucle lancé.

Meagan et Eric, troisièmes aux championnats du monde de l’an dernier, avaient tellement de grands espoirs qu’ils ont quitté la patinoire déçus. Meagan a fait une chute sur un triple Salchow, puis a mis la main sur la glace sur un triple Lutz lancé. Leur dernière pirouette a perdu son unisson. Ils avaient bien commencé avec une triple vrille et un triple Lutz bien exécutés.

« J’ignore ce qui est arrivé », a dit Meagan. « Nous nous sentions très bien. Nous étions dans la zone. La première moitié du programme était excellente. Je ne sais pas ce qui a mal tourné. Je me suis surprise durant le Salchow. Ce n’était pas notre meilleure performance. »

Eric affirme qu’ils se sentaient très forts et bien entraînés lorsqu’ils sont allés sur la glace. « Pour une raison quelconque, les choses ont mal tourné », a-t-il fait observer.

Mais, a-t-il ajouté, ils étaient très contents de leur expérience olympique. Il leur avait fallu de nombreuses années pour se rendre à leurs premiers Jeux. Meagan est âgée de 28 ans, Eric de 29 ans.

Beverley Smith

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.