Patrick Chan prend une avance considérable après le programme court à Saint John

SAINT JOHN, N.-B. – Il n’a fallu qu’un tout petit moment de doute pour remplacer un quadruple saut de boucle piquée – triple saut de boucle piquée par un triple-triple, une bonne combinaison selon les normes d’épreuves de certaines patineuses, mais non pour le triple champion du monde Patrick Chan.

Patrick n’a exécuté qu’un a triple saut de boucle piquée – triple saut de boucle piquée au début de son programme court, un bijou sur une musique de Rachmaninoff qui lui a valu des points dignes d’un record du monde aux Championnats du monde, en mars dernier. Toutefois, le patineur s’est ressaisi et s’est assuré d’obtenir tous les points nécessaires pour obtenir une excellente note de 88,10 points et terminer premier dans le programme court.

Patrick devait se mesurer à d’excellents patineurs japonais, mais lorsqu’un Nobunari Oda revigoré a fait une chute durant son quadruple saut et que Yuzuru Hanyu a fait un simple au lieu d’un triple Lutz, qui est devenu une combinaison de simple Lutz – triple saut de boucle piquée, l’attaque japonaise s’est un peu un peu ralentie.

Nobunari Oda a terminé deuxième avec 80,82 points, se sauvant par l’ajout d’un triple saut de boucle piquée à la fin d’un triple Lutz. De façon importante, la note technique de Nobunari de 43,61 points a devancé celle de Patrick par 0,44 point. Patrick l’a battu pour les composantes de programme, de presque sept points.

Yuzuru Hanyu se trouve en troisième place avec 80,40 points, seulement une fraction de point derrière Nobunari.

L’ancien champion américain Jeremy Abbott s’est racheté en réussissant un quadruple saut dans le programme court, bien qu’il ait exécuté un double au lieu d’un triple Lutz, trop proche de la bande, et il a mis la main sur la glace à son triple Axel. Son programme chorégraphié par son idole d’enfance Robin Cousins, le champion olympique de 1980, le place au quatrième rang.

« Ce fut tellement un gros obstacle à surmonter à ce moment » a signalé Jeremy. « Ceci montre que je peux aspirer à une médaille à l’instar de tout autre patineur au monde ». Il a obtenu 74,58 points.

L’épreuve masculine a aussi été le théâtre d’une autre lutte, celle pour la troisième place des hommes canadiens aux Jeux olympiques. Cette fois, Elladj Baldé a tenté sa chance en réussissant le premier quadruple saut en compétition de sa carrière. Il a aussi ajouté un double saut de boucle piquée à la fin, après avoir mis une main sur la glace durant l’exécution du quadruple saut. Il prévoyait exécuter un triple saut, mais la main posée sur la glace lui a fait abandonner cette idée.

Elladj se trouve en sixième place devant Andrei Rogozine, qui a mérité de participer aux championnats du monde de l’an dernier au lieu d’Elladj. Andrei a décidé de ne pas courir de risques hier afin de retrouver sa confiance et a patiné sans faute – sans quadruple saut. Il est actuellement classé en neuvième place parmi les 10 hommes, avec 68,31 points. Sa combinaison était un triple flip – triple saut de boucle piquée, le seul patineur de l’épreuve qui n’a pas tenté un quadruple saut.

« C’est un gros avantage pour moi », affirme Elladj, qui soutient que son ardeur au travail et son entraînement aux côtés de son nouveau meilleur ami, Patrick Chan, l’ont aidé. Ils semblent inséparables.

En ce qui concerne Patrick, il signale avoir exécuté parfaitement sa combinaison quadruple-triple durant l’échauffement, lorsqu’aucune pression ne s’exerçait sur lui. Néanmoins, durant la compétition, le triple champion du monde a commencé à éprouver des doutes et il a hésité, patinant lentement dans cette première combinaison.

Ensuite, Patrick s’est ressaisi et s’est secoué pour retrouver son rythme. C’est tout ce qu’il a fallu.

Beverley Smith

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.