Le Canada se classe quatrième au Trophée mondial par équipe de l’ISU

TOKYO – Les patineurs canadiens ont présenté de solides performances pour la fin de saison, samedi, pour conclure le Trophée mondial par équipe de patinage artistique de l’ISU en quatrième place.

Le Japon a remporté la médaille d’or avec 109 points, suivi par la Russie avec 105 et les É.-U. avec 97. Le Canada a obtenu 87 points. La Chine a terminé cinquième avec 80 et la France sixième avec 62.

Il y avait deux épreuves au programme lors de la dernière journée de patinage. Le Canada, médaillé olympique d’argent à Sotchi, était cinquième après la première journée, jeudi, et a grimpé en quatrième place à la suite de la journée de vendredi.

Dans le programme libre féminin, la championne du monde Evgenia Medvedeva, de Russie, a terminé première avec 160,46 points, suivie de Mai Mihara, du Japon, deuxième avec 146,17, et de sa compatriote Wakaba Higuchi, troisième avec 145,30.

Gabrielle Daleman, de Newmarket, en Ontario, médaillée de bronze aux championnats du monde il y a deux semaines, s’est classée quatrième avec 142,41, ce qui a amélioré sa note des championnats du monde par un point. Alaine Chartrand, de Prescott, en Ontario, a terminé 11e.

Dans le programme libre en couples, Vanessa James et Morgan Cipres, de France, ont dominé le peloton. Evgenia Tarasova et Vladimir Morozov, de Russie, ont terminé deuxièmes et Cheng Peng et Yang Jin, de Chine, troisièmes.

Kirsten Moore-Towers, de St. Catharines, en Ontario, et Michael Marinaro, de Sarnia, en Ontario, ont suivi en quatrième place avec un record personnel de 130,09 points, à seulement trois points des Chinois.

La première place dans chaque épreuve vaut 12 points pour le pays, la deuxième 11 points, la troisième 10 et ainsi de suite.

Résultats complets: Trophée mondial par équipe de l’ISU 2017.

Weaver et Poje gagnent la danse libre pour faire grimper le Canada en quatrième place au Trophée mondial par équipe de l’ISU

TOKYO – Kaitlyn Weaver et Andrew Poje, de Waterloo, en Ontario, ont gagné la danse libre, vendredi, pour faire grimper le Canada de la cinquième à la quatrième place dans le classement des pays au Trophée mondial par équipe de patinage artistique de l’ISU.

Le Japon s’est emparé seul de la première place, avec deux épreuves encore au programme, avec 81 points, suivi par les É.-U. avec 78, la Russie avec 74 et le Canada avec 67. La Chine est cinquième avec 59 et la France sixième avec 46.

Dans la danse libre, Weaver et Poje ont obtenu 113,83 points. Madison Chock et Evan Bates, des É.-U., ont terminé deuxièmes avec 109,96 et Ekaterina Bobrova et Dmitri Soloviev, de Russie, troisièmes avec 104,55.

La première place dans chaque épreuve vaut 12 points pour le pays, la deuxième 11 points, la troisième 10 et ainsi de suite. Le Canada a gagné la médaille d’argent par équipe aux Jeux olympiques d’hiver 2014 à Sotchi.

Dans le programme libre masculin, le Japon a réussi un doublé avec Yuzuru Hanyu premier avec 200,49 points et Shoma Uno deuxième avec 198,49. Patrick Chan, du Toronto, s’est classé troisième avec 190,74 et Kevin Reynolds, de Coquitlam, en C.-B., neuvième.

Le programme court en couple a été gagné par Vanessa James et Morgan Cipres, de France. Cheng Peng et Yang Jin, de Chine sont deuxièmes et Kirsten Moore-Towers, de St. Catharines, en Ontario, et Michael Marinaro, de Sarnia, en Ontario, troisièmes.

La compétition se terminera samedi avec les programmes libres chez les femmes et en couples.

Résultats complets: Trophée mondial par équipe de l’ISU 2017.

Le Canada cinquième après la première journée au Trophée mondial par équipe de l’ISU

TOKYO – Kaitlyn Weaver et Andrew Poje, de Waterloo, en Ontario, ont produit la deuxième meilleure danse courte et le Canada est cinquième du classement général après la première journée au Trophée mondial par équipe de patinage artistique de l’ISU.

Le Japon et la Russie sont à égalité au premier rang avec 44 points chacun. Les É.-U. suivent en troisième place avec 43, la Chine est quatrième avec 32 et le Canada cinquième avec 31. Le Canada a gagné la médaille d’argent par équipe aux Jeux olympiques d’hiver 2014 à Sotchi.

Dans la danse courte, Madison Chock et Evan Bates, des É.-U., sont premiers avec 79,05, suivis par Weaver et Poje avec 76,73 et Ekaterina Bobrova et Dmitri Soloviev, de Russie, avec 68,94. La première place dans chaque épreuve vaut 12 points pour le pays, la deuxième 11 points, la troisième 10 et ainsi de suite.

La Russie a récolté de gros points dans les programmes courts féminins avec ses patineuses classées première et deuxième. La championne du monde Evgenia Medvedeva a obtenu 80,85 points et Elena Radionova 72,71. Mai Mihara, du Japon, a suivi avec 72,10 et Gabrielle Daleman, de Newmarket, en Ontario, médaillée de bronze aux championnats du monde il y a deux semaines, est quatrième avec 71,74. Alaine Chartrand, de Prescott, en Ontario, est 10e.

Dans le programme court masculin, Shoma Uno, du Japon, Nathan Chen, des É.-U., et Boyang Jin, de Chine sont 1-2-3. Patrick Chan, de Toronto, est sixième et Kevin Reynolds, de Coquitlam, en C.-B., 12e.

La compétition se poursuivra vendredi avec les programmes courts en couples, la danse libre et le programme libre masculine.

Résultats complets: Trophée mondial par équipe de l’ISU 2017

Équipe Canada prêt à conquérir le monde lors du Trophée d’équipe du monde ISU

OTTAWA (ONT) : Patinage Canada enverra une équipe formée de 8 entrées au Trophée d’équipe du monde de l’ISU de patinage artistique 2017. L’événement aura lieu pour une 5e année consécutive à Tokyo, au Japon, du 19 au 23 avril. L’équipe canadienne compte deux inscriptions par discipline en simple masculin et féminin et d’une inscription par disciple en patinage en couple et en danse sur glace.

L’équipe canadienne sera mené par les capitaines d’équipe et double médaillés des Championnats du monde en danse sur glace, Kaitlyn Weaver et Andrew Poje, le couple médaillé de bronze aux championnats canadiens Kirsten Moore-Towers et Michael Marinaro, le triple champion du monde Patrick Chan, le médaillé d’argent olympique en équipe Kevin Reynolds, la médaillée de bronze aux championnats du monde Gabrielle Daleman et la médaillée de bronze aux championnats Canadiens Alaine Chartrand.

Les pays classés de un à six au classement d’équipe ISU se qualifient pour l’événement et Équipe Canada occupe le premier rang. En ordre de classement, les cinq autres pays sont : la Russie, les États-Unis, le Japon, la Chine et la France. Les patineurs concourent dans leur discipline avec leur programme court / danse courte et programme libre / danse libre. Après les résultats, les patineurs reçoivent des points de placement. Ces points sont additionnés aux résultats et l’équipe qui obtient le total de points le plus élevé, remportera le titre et le prix en argent qui l’accompagne, soit un montant de 1M$ en devise américaine.

Le Canada a remporté des médailles à trois reprises lors de cet événement : la médaille d’argent lors de l’inauguration en 2009, la médaille de bronze en 2012 et la médaille d’argent en 2013.

Le directeur de Haute performance de Patinage Canada, Mike Slipchuk, sera le chef d’équipe canadien pour cet événement.  Meghan Buttle de Toronto, Ont., sera la physiothérapeute de l’équipe.  Karen Butcher, de Greely, Ont., et Karen Howard de Régina, Sask. seront les officiels canadiens à l’événement.

Pour les résultats et les inscriptions complètes, veuillez visiter la page de l’événement. Pour des photos de l’équipe canadienne, veuillez contacter [email protected]

INSCRIPTIONS CANADIENNES AU TROPHÉE D’ÉQUIPE DU MONDE DE L’ISU 2017

Discipline Nom Âge Ville Club Entraîneur
Hommes Patrick Chan 26 ans Toronto, Ont. Granite Club Marina Zoueva / Oleg Epstein / Johnny Johns
Hommes Kevin Reynolds 26 ans Coquitlam, B.C. Vancouver SC Joanne McLeod
Femmes Gabrielle Daleman 19 ans Newmarket, Ont. Toronto Cricket, Skating and Curling Club Lee Barkell / Brian Orser
Femmes Alaine Chartrand 21 ans Prescott, Ont. Nepean Skating Club Michelle Leigh
Patinage en couple Kirsten Moore-Towers / Michael Marinaro 24 ans / 25 ans St. Catharines, Ont. / Sarnia, Ont. Kitchener-Waterloo SC / Point Edward SC Inc. Bruno Marcotte / Richard Gauthier / Sylvie Fullum / Julie Marcotte / Cynthia Lemaire
Danse sur glace Kaitlyn Weaver / Andrew Poje 27 ans / 30 ans Toronto, Ont. / Waterloo, Ont. Sault FSC / Kitchener-Waterloo SC Nikolai Morozov

Mise à jour : Internationaux classiques d’automne 2017

Le 13 avril 2017 – Patinage Canada a annoncé aujourd’hui que les dates de la tenue des Internationaux Classique d’automne ont été déplacées et que la compétition aura lieu du 20 au 23 septembre 2017. Toutes les autres informations logistiques entourant l’événement resteront les mêmes. 

OTTAWA (ONT.) – Patinage Canada a annoncé que l’arrondissement Pierrefonds-Roxboro de Montréal accueillera deux importants événements de patinage artistique en 2017. Pour la deuxième année consécutive, le Sportplexe Pierrefonds sera le site des Internationaux classiques d’automne 2017 et du Défi Patinage Canada 2018.

Les Internationaux classiques d’automne 2017 se tiendront du 27 au 30 septembre 2017 et le Défi Patinage Canada 2018 aura lieu du 29 novembre au 3 décembre 2017.

« L’arrondissement Pierrefonds-Roxboro de Montréal a été un hôte sensationnel et nous sommes ravis d’être de retour au Sportplexe Pierrefonds pour deux événements en 2017 », a déclaré Debra Armstrong, chef de la direction générale de Patinage Canada. « Patinage Québec et la communauté ont été des partenaires exceptionnels et grâce à une extraordinaire équipe de bénévoles, de formidables hôtels et un fabuleux site, nous sommes persuadés que ces deux événements seront couronnés de succès ».

« Je suis heureux d’accueillir dans mon arrondissement les athlètes qui concourront aux Internationaux classiques d’automne 2017 et au Défi Patinage Canada 2018. Montréal est une ville friande de sport, tout particulièrement de sports d’hiver. Je suis convaincu que les Montréalais viendront en grand nombre applaudir les performances palpitantes des meilleurs patineurs au monde », a soutenu Dimitrios Jim Beis, maire de l’arrondissement Pierrefonds-Roxboro et responsable de l’approvisionnement, des sports et loisirs ainsi que des communautés d’origines diverses au comité exécutif de la Ville de Montréal.

« Nous sommes très heureux d’accueillir à nouveau ces deux compétitions de patinage artistique de haut calibre qui réitèrent la position de Montréal comme destination sportive de premier plan. En plus de s’insérer dans notre stratégie montréalaise en matière d’événements sportifs, le Défi Patinage Canada et les Internationaux classiques d’automne entraîneront en 2017 des retombées économiques importantes pour les commerçants de l’ouest de la métropole », a souligné Yves Lalumière, président directeur général de Tourisme Montréal. « Notre organisation aura le plaisir de collaborer étroitement avec les partenaires sportifs de Montréal afin de garantir un séjour mémorable aux participants à la saveur des festivités du 375e anniversaire ! »

Les Internationaux classiques d’automne 2017 compteront des épreuves seniors de patinage en simple masculin et féminin, de patinage en couple et de danse sur glace, ainsi que des épreuves juniors de patinage en simple masculin et féminin. L’événement dénombre habituellement plus de 50 inscriptions d’une vingtaine de pays.

Plus de 500 des meilleurs patineurs du Canada participeront au Défi Patinage Canada 2018. Les patineurs se qualifient pour concourir par l’intermédiaire de leurs championnats de section respectifs. Pour les patineurs novices, juniors et seniors, il s’agit de la seule occasion de se qualifier en vue des Championnats nationaux de patinage Canadian Tire 2018. Les champions pré-novices canadiens en simple masculin et féminin, en patinage en couple et en danse sur glace seront aussi déterminés au Défi Patinage Canada 2018.

Nexxice Canada gagne la médaille de bronze au championnat du monde de patinage synchronisé de l’ISU

COLORADO SPRINGS – La constance a rapporté pour Nexxice, de Burlington, en Ontario, alors qu’il a gagné la médaille de bronze, samedi, au championnat du monde de patinage synchronisé de l’ISU.

Paradise, de Russie, a gagné la médaille d’or avec 208,70 points. Marigold IceUnity, de Finlande, a reçu celle d’argent avec 208,58 et les Canadiennes ont suivi avec 197,54. Nexxice s’est classé quatrième dans les programmes court et long.

L’équipe finlandaise RCKT était troisième après le programme court de vendredi, mais a glissé en sixième place dans le programme long pour se retrouver cinquième en tout derrière Haydenettes, des É.-U., qui ont grimpé de cinquième à quatrième.

Les membres de l’équipe Nexxice étaient: Cassandra Ablack, Madina Asrorova, Nadine Banholzer, Kelly Britten, Sarah Burns, Laura Emery, Ariana Gould-Tasoojy, Celina Hevesi, Emma Kim, Jamie Kosonic, Jenna Mackenzie, Megan MacLellan, Caroline Marr, Courtney McNaughton, Morgan Dykstra Stang, Kiersten Tietz, Alessandra Toso, Victoria Smith, Taylor Walker et Brooklyn Williamson.

«C’était une performance remplied’émotion pour nous», a déclaréTietz. «C’était notre meilleur performance et nous avons tout donné. »

Les deuxièmes participantes du Canada, Les Suprêmes, de St-Léonard, au Québec, ont aussi amélioré leur classement, passant de neuvièmes à huitièmes en tout avec le cinquième meilleur programme long.

Les patineuses des Suprêmes sont: Rebecca Allaire, Katherine Beaucage, Alexandra Bernardo, Audrey-Anne Blouin, Joannie Brazeau, Marie-Ève Comtois, Emma Maria Corona, Alessandra Criscuolo, Laura Désilets, Molly Katherine Farber, Sora Hatano, Ditte Rosa Miranda Louhikoski, Dana Malowany, Agathe Sigrid Merlier, Christina Morin, Alessia Malissa Polletta, Geneviève Rougeau, Claudia Sforzin, Sofya Squalli et Hélène Stojanovski.

Résultats complets: Championnat du monde de patinage synchronisé de l’ISU 2017

Photo: Jim Coveart

Nexxice du Canada est quatrième à la suite du programme court au championnat du monde de patinage synchronisé de l’ISU

COLORADO SPRINGS – Les championnes canadiennes Nexxice, de Burlington, en Ontario, sont en quatrième place à la suite du programme court de vendredi au championnat du monde de patinage synchronisé de l’ISU.

Paradise, de Russie, est en tête du peloton de 24 équipes avec 72,62 points. Marigold IceUnity, de Finlande, est deuxième avec 70,88 et son compatriote RCKT troisième avec 69,18. Nexxice, championne du monde 2015, a obtenu une note de 67,17.

Les membres de l’équipe Nexxice sont: Cassandra Ablack, Madina Asrorova, Nadine Banholzer, Kelly Britten, Sarah Burns, Laura Emery, Ariana Gould-Tasoojy, Celina Hevesi, Emma Kim, Jamie Kosonic, Jenna Mackenzie, Megan MacLellan, Caroline Marr, Courtney McNaughton, Morgan Dykstra Stang, Kiersten Tietz, Alessandra Toso, Victoria Smith, Taylor Walker et Brooklyn Williamson.

« Nous sommes très heureuses de notre performance d’aujourd’hui, a dit la capitaine de l’équipe, Kiersten Tietz. Nous sommes prêtes à revenir dans le programme libre dont nous sommes très excitées. »

Les deuxièmes participantes du Canada, Les Suprêmes, de St-Léonard, au Québec, sont neuvièmes avec 53,61.

Les patineuses des Suprêmes sont: Rebecca Allaire, Katherine Beaucage, Alexandra Bernardo, Audrey-Anne Blouin, Joannie Brazeau, Marie-Ève Comtois, Emma Maria Corona, Alessandra Criscuolo, Laura Désilets, Molly Katherine Farber, Sora Hatano, Ditte Rosa Miranda Louhikoski, Dana Malowany, Agathe Sigrid Merlier, Christina Morin, Alessia Malissa Polletta, Geneviève Rougeau, Claudia Sforzin, Sofya Squalli et Hélène Stojanovski.

La compétition se terminera samedi avec le programme libre.

Résultats complets: Championnat du monde de patinage synchronisé de l’ISU 2017

Photo: Jim Coveart

Des équipes canadiennes de patinage synchronisé se rendent aux États-Unis pour les Championnats du monde ISU de patinage synchronisé 2017

OTTAWA (ONT.) – Le Canada comptera deux équipes concourant aux Championnats du monde ISU de patinage synchronisé 2017, qui auront lieu cette semaine, les 7 et 8 avril, à Colorado Springs, CO, É.-U. Vingt-quatre équipes de partout au monde se disputeront le titre de championne du monde.

Les équipes Nexxice, du Burlington Skating Centre, et Les Suprêmes, du CPA Saint-Léonard, se sont taillées une place aux Championnats du monde en remportant les médailles d’or et d’argent, respectivement, aux Championnats de patinage synchronisé 2017 de Patinage Canada, tenus plus tôt cette année à Calgary, Alb.

Nexxice senior, championne du monde de 2015, sera la première inscription canadienne. La saison dernière, l’équipe qui représente le Burlington Skating Centre s’est classée septième à cet événement. Cette saison, elle a terminé en quatrième place à la Coupe de France et a remporté la médaille d’or au Trophée d’Écosse. L’équipe championne des Championnats canadiens 2017 s’entraîne avec Shelley Simonton Barnett et Anne Schelter.

Les Suprêmes senior sont la seconde inscription canadienne. L’an dernier, l’équipe s’est classée au cinquième rang à cet événement. Cette saison, Les Suprêmes ont gagné la médaille de bronze au Trophée Leon Lurje, en Suède, et la médaille d’argent aux Championnats canadiens 2017 et à la Coupe de Budapest 2017. Représentant le CPA Saint-Léonard, l’équipe s’entraîne avec Marilyn Langlois, aidée de Pascal Denis et d’Amélie Brochu.

Karen Robertson, de Chelsea, Qc, sera chef de l’équipe canadienne à l’événement. Le Dr Ed Pilat, de Winnipeg, Man., et la physiothérapeute Shirley Kushner, de Westmount, Qc, constitueront le personnel médical canadien sur place. Cynthia Alepin, de Mont Royal, Qc, sera la seule officielle canadienne à l’événement.

Mike Slipchuk, directeur de Haute performance de Patinage Canada, accompagnera l’équipe.

Pour les résultats et les inscriptions complètes, veuillez visiter le site isu.org.

Pour des photos des inscriptions canadiennes, veuillez contacter [email protected]

Blogueur invité : réflexion de Paul Dore sur l’héritage laissé par son père, un an après son décès

Mon père est décédé il y a près d’un an. Depuis son décès, plusieurs personnes – tant des athlètes que des entraîneurs et d’autres personnes de la communauté du patinage – m’ont raconté comment il les avait personnellement aidées. Beaucoup de gens sont au courant des contributions de mon père au patinage, durant sa carrière, ainsi que des postes de direction qu’il a occupés. À mon avis, deux éléments aident à définir le leadership. La capacité de non seulement avoir une vision pour l’ensemble de l’organisation, mais aussi d’être simplement au courant des personnes participant à cette vision, à tous les niveaux, et les aider à atteindre leurs objectifs individuels. Mon père comprenait que plus les gens réussissent, plus le sport peut croître et profiter à tous les participants.

L’an dernier, Patinage Canada a créé le Fonds de mentorat David Dore, afin d’offrir à un chef de file de la communauté du patinage l’occasion de participer au Sommet des glaces 2017, à Ottawa. Le candidat sélectionné assistera au Sommet (tous frais payés) et aura l’occasion d’observer et de participer à une séance individuelle de questions et réponses avec un chef de file de Patinage Canada.

Personne ne devient un chef de file du jour au lendemain, il faut plutôt accumuler de l’expérience et être exposé à des mentors. Quand mon père est devenu président de l’Association canadienne de patinage artistique (avant qu’elle ne devienne Patinage Canada), en 1980, il a prononcé un discours exposant sa vision de la façon dont l’organisation pourrait se développer et croître au cours des prochaines décennies. Cette vision provenait de ses nombreuses années passées en tant qu’athlète, juge et bénévole. Ces années lui ont permis d’acquérir un immense respect et une grande appréciation pour les bénévoles et les nombreuses personnes qui travaillent sans relâche dans les coulisses, du niveau du club aux organismes de section et au niveau national.

Les premiers mentors de mon père, au patinage, étaient ses entraîneurs, qui lui ont non seulement appris des habiletés techniques, mais ont fait naître en lui une passion pour le sport qui allait durer toute sa vie. Comme juge, il consultait continuellement les officiels les plus chevronnés et discutait avec eux des façons dont il pourrait s’améliorer. Mon père parlait souvent des nombreuses personnes qui lui avaient inculqué des compétences en leadership, alors qu’il gravissait les rangs, de président à chef de la direction générale de Patinage Canada. Lorsqu’il a quitté Patinage Canada pour devenir vice-président de l’Union internationale de patinage, il était important pour lui de transmettre aux autres toutes ses expériences vécues. Il cherchait constamment d’autres mentors et plus de savoir.

Alors, que signifie ce fonds pour moi, personnellement? Dans une lettre, mon père a écrit : « La vie était, pour moi, un voyage d’exploration. Sur le parcours, on rencontre beaucoup de gens – certains peuvent vous aider directement, d’autres vous impartissent des connaissances, mais dans tous les cas, les mentors ont été ma plus grande ressource. » Je suis impliqué dans le patinage depuis près de 30 ans comme athlète, entraîneur et télédiffuseur. De façon semblable à mon père, le sport m’a fourni des mentors qui ont eu une incidence considérable sur ma vie – de mes entraîneurs lorsque j’étais patineur jusqu’à ceux que j’ai côtoyé à Sotchi, durant les Jeux olympiques de 2014. Ce fonds permet de poursuivre ce que mon père a accompli dans le passé, mais c’est aussi une perpétuation de son héritage pour aider ceux qui partagent la même passion pour le sport que lui, les dirigeants d’aujourd’hui et de demain de Patinage Canada.

Si vous êtes l’un de ces chefs de file, obtenez plus de renseignements et faites une demande à l’aide des liens ci-dessous.

Fonds de mentorat David Dore : https://info.sc3staging.skatecanada.ca/hc/fr-ca/categories/115000157183-Fonds-de-Patinage-Canada

Entrevue en baladodiffusion : http://www.openkwongdore.com/2017/03/13/episode-29-david-dore-mentorship-fund/

Virtue et Moir sont au sommet du monde

HELSINKI – Les Canadiens Tessa Virtue et Scott Moir sont de retour au sommet en danse. Les doubles médaillés olympiques ont remporté la victoire, samedi, pour conclure les championnats du monde de patinage artistique de l’ISU et compléter une saison de retour parfaite.

La compétition était serrée et Virtue et Moir ont conservé le premier rang malgré une glissade de Moir alors qu’ils ont obtenu 198,62 points. C’est leur troisième titre mondial.

Les champions en titre Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron, de France, ont gagné la danse libre pour terminer avec 196,04 tandis que Maia Shibutani et Alex Shibutani, des É.-U, se sont classés troisièmes avec 185,18.

« Nous avons accompli beaucoup d’excellentes choses dans ce programme techniquement qui nous ont permis de demeurer en tête contre une équipe française vraiment, vraiment bonne, a dit Moir, d’Ilderton, en Ontario. Nous savions que nous serions dans une chaude lutte pour le titre mondial. »

La victoire complète une excellente saison de retour pour les champions olympiques de 2010. Ils ont sauté les deux premières saisons après leur médaille d’argent olympique à Sotchi. En 2016-17, ils sont demeurés invaincus en sept compétitions, produisant plusieurs notes records du monde dont une marque mondiale dans la danse courte de vendredi.

« Nous voulions gagner les championnats du monde, a dit Moir. Nous nous sommes bien entraînés, nous croyons que nous nous sommes préparés idéalement pour toute cette saison. »

Les doubles médaillés des championnats du monde Kaitlyn Weaver et Andrew Poje, de Waterloo, en Ontario, ont terminé à un demi-point du podium, terminant quatrièmes avec 184,81 après s’être classés sixièmes dans la danse courte.

« Nous voulions ramener le bonheur dans notre patinage et exprimer qui nous sommes, a dit Poje. Nous avons eu des hauts et des bas cette saison et avons dû nous redécouvrir. Nous sommes fiers d’où nous sommes et nous savons que nous pouvons bâtir beaucoup plus. »

Piper Gilles et Paul Poirier, de Toronto, ont progressé de neuvièmes à huitièmes en tout.

« Nous nous sommes vraiment permis de nous calmer dans cette performance, a dit Poirier. Nous n’avons rien forcé ou rien précipité. Nous nous sommes permis de faire le travail et de simplement nous perdre dans le moment. »

Chez les hommes, Yuzuru Hanyu, du Japon, a reconquis la couronne mondiale en partant de la cinquième place pour décrocher la médaille d’or avec un record du monde dans le programme libre pour obtenir 321,59 points. Son compatriote Shoma Uno a terminé deuxième avec 319,31 et Boyang Jin, de Chine, troisième avec 303,58.

Patrick Chan, de Toronto, a patiné au son de la musique de son coéquipier et patineur en couples Eric Radford et il a obtenu 295,16 points. Il a réussi ses trois quadruples sauts mais a mis une main sur la glace lors de son quadruple Salchow et a vacillé après avoir complété son deuxième quadruple piqué.

« L’approche que j’avais pour cette compétition était la bonne, a dit Chan, triple champion du monde. Mon objectif était d’exécuter les trois quadruples aujourd’hui, ce que je n’ai jamais fait auparavant. C’est bon de savoir que j’ai maintenant la confiance pour le faire. »

Kevin Reynolds, de Coquitlam, en C.-B., a fait une progression impressionnante au classement, passant de la 12e à la neuvième place en tout avec le huitième meilleur programme libre. Ses quatre premiers sauts étaient tous des quadruples, incluant les deux premiers en combinaison.

« C’était euphorique, a dit Reynolds. Dans la plus importante compétition de la saison j’avais un travail à faire et je repars d’ici avec probablement les deux meilleures performances de ma carrière. C’était toute une sensation que tout ce sur quoi j’ai travaillé à l’entraînement se déroule exactement. »

Le Canada termine la compétition avec trois médailles. Vendredi, Kaetlyn Osmond, de Marystown, à T.-N.L., et Gabrielle Daleman, de Newmarket, en Ontario, ont remporté les médailles d’argent et de bronze chez les femmes. C’était la première fois que le Canada produisait deux médaillées dans cette épreuve aux championnats du monde.

Résultats complets: http://www.isuresults.com/results/season1617/wc2017/index.htm

 

Médailles historiques d’argent et de bronze pour Osmond et Daleman / Record du monde pour Virtue et Moir

HELSINKI – Kaetlyn Osmond, de Marystown, à T.-N.L., et Gabrielle Daleman, de Newmarket, en Ontario, ont remporté les médailles d’argent et de bronze chez les femmes, vendredi, aux championnats du monde de patinage artistique de l’ISU.

C’est la première fois dans l’histoire des championnats du monde que deux Canadiennes montent sur le podium chez les femmes. C’est aussi la première médaille du Canada chez les femmes aux championnats du monde depuis que Joannie Rochette a remporté celle d’argent en 2009.

Avec ces performances le Canada est garanti d’avoir trois places chez les femmes aux Jeux olympiques d’hiver de 2018 et aux championnats du monde de l’ISU 2018.

« Avoir Kaetlyn sur le podium avec moi et avoir trois places aux Jeux olympiques est simplement une sensation incroyable, a dit Daleman, âgée de 19 ans, qui participe à ses quatrièmes championnats du monde de suite. Elle avait terminé neuvième l’an dernier. Et je voulais être comme Joannie depuis que je suis petite fille. Je suis simplement éblouie. »

Evgenia Medvedeva, de Russie, a défendu avec succès sa couronne mondiale avec une note record du monde de 233,41 points. Osmond a suivi avec 218,13 et Daleman s’est classée troisième avec 213,52, deux records personnels. Aucune autre patineuse n’a franchi le plateau des 200 points.

Daleman et Osmond étaient les deux dernières patineuses de la compétition. Elles étaient deuxième et troisième après le programme court, mercredi.

« C’est la manière que je voulais concourir dans le programme long toute la saison, a dit Osmond, âgée de 21 ans. J’ai fait tout ce que possiblement je pouvais au meilleur de mes capacités. Je me suis fait confiance et j’ai fait confiance à mon patinage et cela a rapporté. »

C’étaient les premiers championnats du monde d’Osmond depuis 2014. Elle a raté la saison 2014-15 à cause d’une jambe fracturée.

« Après cette blessure, je n’ai jamais pensé que je patinerais de nouveau, encore moins monter sur le podium aux championnats du monde, a-t-elle dit. Jai dû tout réapprendre. Il y avait beaucoup de doutes la saison dernière et enfin cette année ces doutes ont disparu. »

Les deux Canadiennes ont exécuté sept séries de sauts, dont trois combinaisons.

« Je n’ai honnêtement aucun mot pour décrire comment je me sens, a dit Daleman. J’ai simplement patiné en me sentant plus à l’aise, je suis demeurée calme et j’ai fait mon travail. Dès que j’ai pris ma position de départ, je me suis dit d’y aller et de patiner avec mon coeur. »

En danse, Virtue et Moir ont battu leur propre record du monde avec 82,43 points pour se classer en tête à la suite du programme court. Les champions du monde en titre Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron, de France, sont deuxièmes avec 76,89 et Madison Hubbell et Zachary Donohue, des É.-U., troisièmes avec 76,53.

Virtue et Moir connaissent un succès remarquable dans leur première saison depuis qu’ils ont gagné la médaille d’argent aux Jeux olympiques de 2014 à Sotchi. Ils ont gagné les cinq compétitions auxquelles ils ont participé dont la finale du Grand Prix de l’ISU, produisant plusieurs performances records au passage.

« C’était un excellent programme, a dit Moir, d’Ilderton, en Ontario. Nous avons travaillé fort, nous nous sommes préparés, mais nous avons pressenti la pression aujourd’hui. Nous savions que nous devions faire de notre mieux, et c’est pourquoi nous sommes revenus. »

« Techniquement nous avons vraiment essayé d’élever le niveau de notre patinage et nous le devions parce que le niveau de la compétition est très serré et très fort, a ajouté Virtue, de London, en Ontario. C’est bon d’être aux championnats du monde et d’obtenir votre meilleure note. Nous savions que nous ne pouvions pas nous être possiblement mieux préparés pour ce moment. »

Kaitlyn Weaver et Andrew Poje, de Waterloo, en Ontario, sont sixièmes avec 74,84 points tandis que Piper Gilles et Paul Poirier, de Toronto, sont neuvièmes avec 72,83.
« Nous avons vraiment eu des hauts et des bas avec certains des éléments dans notre danse courte cette année, a dit Poje. Nous croyons aujourd’hui que nous avons fait un pas dans la bonne direction, nous sommes à l’aise et nous avons eu une performance dont nous sommes fiers. »

« Nous sommes vraiment excités de plonger dans la danse libre demain et de la partager avec cette foule incroyable, a ajouté Weaver. Il y a quelques petits changements dans les transitions et il y a quelques nouveaux éléments uniques. »

Gilles et Poirier ont aussi éprouvé des difficultés avec leur programme court cette saison.

« Nous essayions un peu trop fort, essayant de nous prouver, a dit Poirier. Donc nous sommes à court à cause d’erreurs. Donc aujourd’hui n’a pas été le programme de notre vie, mais nous avons patiné, diverti les gens et offert un programme propre. »

La compétition se terminera dimanche avec la danse libre et le programme libre masculin.

Résultats complets: http://www.isuresults.com/results/season1617/wc2017/index.htm