Derrière la lame avec Lubov Ilyushechkina

Bienvenue à mon deuxième blogue!

La saison du Grand Prix a commencé et la deuxième compétition est déjà terminée. C’est incroyable comment le temps passe vite. Il semble que l’été s’est à peine achevé, mais on voit des gens porter leurs pardessus. Très utile, toutefois, à la patinoire!

Eh bien, assez de menus propos – allons au cœur du sujet.

lubov2C’était mon troisième événement du Grand Prix de Patinage Canada et mon second au Hershey Centre, à Mississauga. Nous connaissons très bien cette patinoire étant donné que chaque année, c’est là où a lieu le Camp de haute performance, dans les plus petites patinoires communautaires. C’est aussi au camp où nous filmons nos amusantes vidéos et prenons notre photo d’équipe. Vous verrez beaucoup de ces vidéos sur l’écran géant aux Internationaux Patinage Canada et aux Championnats nationaux de patinage Canadian Tire.

En fait, c’était amusant de me regarder faire autre chose que de patiner.

Dans un vidéoclip, Meagan animait notre jeu « À quel point connaissez-vous bien votre partenaire? »

« Qui est le plus fatigué après la répétition de votre programme long? »

J’ai répondu : « L’entraîneur! »

Ces vidéos donnent aux partisans un petit aperçu de nos vies au-delà du patinage. Elles montrent plus ouvertement nos personnalités hors glace. Et, elles vous divertissent durant les arrosages de la glace ou les pauses entre les épreuves.

J’espère vraiment que vous avez aimé assister à la compétition. C’est encore le début de la saison et les athlètes ne sont pas tous parvenus à leur apogée. Lorsque vous concourez, vous voulez consacrer toute votre attention, votre force, votre passion et votre amour du patinage artistique au niveau le plus élevé et présenter une magnifique performance.

Mais, les chutes et les échecs se produisent. Bien sûr, c’est toujours décevant, mais les erreurs nous montrent ce qu’il faut améliorer. La compétition au niveau le plus élevé nous oblige à posséder certains éléments. La plupart des athlètes sont habituellement très capables de présenter une performance de très haute qualité et certains athlètes exécutent même plus d’éléments que ce qui est exigé dans leurs programmes… Le truc est toujours de réussir, sous pression, au bon moment.

lubov1Durant la compétition, on a toujours la chance de voir tous les patineurs et tous nos amis patineurs qu’on ne voit pas pendant l’année d’entraînement. J’ai été heureuse de rencontrer mes anciens coéquipiers, de passer du temps avec eux et de leur parler de ma vie au Canada.

J’étais aussi heureuse de concourir à domicile devant les partisans canadiens et de voir beaucoup de feuilles d’érable dans la patinoire. Ce fut un événement couronné de succès pour le Canada, nos athlètes ayant gravi les marches du podium dans toutes les disciplines. Dylan et moi avons remporté ensemble notre première médaille du Grand Prix – et ma première médaille du Grand Prix pour le Canada!!!

L’an dernier, nous avons fait trois voyages en Asie, chaque vol durant 12 heures ou plus. Maintenant, nous n’avions à faire qu’un trajet en voiture de 30 minutes de la maison. Toute une différence!

Il nous reste une affectation à venir et je publierai mon prochain blogue après la Coupe de Chine!

J’espère que cet automne aux chauds coloris vous apportera beaucoup de joie et de paix.

Très sincèrement,
Lubov Ilyushechkina

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.