Zach Daleman suit son propre chemin vers le podium

Zachary Daleman n’est pas seulement le frère cadet de Gabby Daleman. Il est Zach Daleman, un gentleman passionné de la lame de patin.

Son temps viendra.

À présent âgé de 14 ans, Zach vise de grands buts : réussir tous ses triples sauts, remporter les Championnats canadiens juniors, peut-être même durant la saison qui vient. En tant que novice, il exécutait deux triples sauts (le Salchow et la boucle piquée) et peut réussir un triple saut de boucle. Cette année, il travaille le triple flip et le Lutz. Et, il dit commencer le triple Axel.

Il a terminé cinquième au niveau novice en janvier dernier, mais c’était plus un triomphe qu’on ne pourrait le croire. Entre autres, il a grandi de sept pouces depuis mai dernier et domine à présent sa sœur, qui est de deux ans son aînée. En ce moment, il mesure cinq pieds sept pouces.

Et l’automne dernier, il s’est cassé la cheville lorsqu’il est sorti d’un virage trois et a glissé durant l’entraînement. « Mais jambes sont allées du mauvais côté », a-t-il dit. C’était sa cheville gauche, la cheville de sa jambe d’appel. Il ne pouvait marcher en quittant la glace et a dû se rendre à l’hôpital. La fracture était une fissure, mais ceci l’a beaucoup retardé.

« Il était vraiment dans tous ses états », a signalé sa mère, Rhonda Raby. « Il avait travaillé dur. »

« J’ai dû porter un plâtre de marche pendant un mois », a signalé Zach. En tout, il a raté quatre ou cinq semaines d’entraînement durant les importants mois d’automne. Il a commencé à travailler de nouveau quelques semaines avant les Championnats de section. Et, ce ne fut pas facile. « C’était difficile parce que chaque fois que j’essayais de faire un saut, mes jambes ne voulaient pas suivre », a-t-il avoué. « Je craignais donc parfois de sauter. »

La première semaine, il a seulement fait des poussées-élans sur la glace et s’est exercé à ses habiletés de patinage. Sept à dix jours plus tard, il a pu exécuter tous les doubles sauts, puis les triples sauts.

Au moment de la tenue du Défi Patinage Canada, il manquait d’entraînement et a terminé en 18e place. Il savait qu’il pouvait faire mieux qu’une 18e place. Il voulait tellement se rendre aux Championnats nationaux. Ce classement était juste assez bon pour s’y rendre.

Avec un peu plus d’entraînement, Zach s’est retrouvé troisième après le programme court dans la division novice des Championnats canadiens (triple Salchow, double saut de boucle piquée, triple saut de boucle piquée, double Axel, combinaison de pirouettes de niveau quatre et un peu de brio). Sixième dans le programme long avec une performance presque sans faute, il a terminé cinquième au classement général.

« C’est un miracle », s’est-il exclamé. « Je n’ai pas eu une bonne année. » Il s’était cassé la cheville juste au moment où il commençait à réussir invariablement son triple Salchow et sa boucle piquée.

Le jeune Zach n’avait pas toujours tenu à cette poursuite lorsqu’il était jeune. Ses parents prônaient tous les deux l’exercice. Michael Daleman, un professeur au Collège Pickering, à Newmarket, Ont., était un ancien athlète de piste, dont la spécialité était le triple saut. Il est actuellement un entraîneur d’athlétisme de niveau trois et fait aussi fonction d’entraîneur de conditionnement physique et d’entraînement de la force de ses deux enfants. Leur mère, Rhonda, est une partisane de patinage artistique. « Pour moi, c’est d’être Canadienne », a‑t‑elle soutenu.

Parfois, Michael Daleman emmenait Zach patiner. « Il se couchait sur la glace », a dit Rhonda. « Il ne voulait pas patiner… Il était l’enfant le plus paresseux qui soit. »

Mais, petit à petit, Zach a patiné de plus en plus. Il patinait deux jours par semaine, puis trois et ensuite quatre. Il s’est amélioré. Il a essayé le hockey pendant un certain temps, mais un jour il a dit à ses parents qu’il ne voulait plus jouer. Il voulait seulement patiner.

Maintenant, c’est impossible de lui faire quitter la glace. « A présent, si on lui dit qu’il ne peut patiner, il devient fou », ajoute sa mère. « Mon fils aime tellement patiner. Il aime se produire, encore plus que sa sœur. »

Zach était tellement prometteur que la section de l’Ontario de Patinage Canada l’a envoyé à une compétition internationale de développement, le Trophée Mladost, à Zagreb, en Croatie, en avril 2013, en raison de son excellent classement à l’événement Défi, à Regina, en décembre 2012. Il était champion pré-novice du Canada.

En Croatie, Zach a terminé troisième dans le programme court, puis a foncé dans le programme libre, présentant un programme sans faute qui lui a permis de remporter la médaille d’or au classement général. Il a réussi son premier triple Salchow en compétition.

En février dernier, l’entière famille s’est rendue à Sotchi pour regarder Gabby concourir comme membre le plus jeune de l’équipe olympique canadienne. Ils se sont hébergés à un hôtel qui se trouvait seulement de 15 à 20 minutes de la patinoire. Ses grands-parents sont aussi allés. Ann et Theo Daleman sont originaires de Muskoka, où Michael est né.

À Parry Sound, Michael et Rhonda sont propriétaires depuis 20 ans d’un restaurant de type familial comptant 106 places, où Gabby a travaillé dans le passé.

À Sotchi, la famille Daleman a assisté à du patinage de vitesse, du hockey et du patinage artistique, bien que Zach n’ait vu que les épreuves de sa sœur. « C’était bien de voir tous les bons athlètes. » Il dit que l’expérience l’a inspiré à se rendre lui aussi aux Jeux olympiques.

Sa mère Rhonda a ajouté que l’expérience a aussi été difficile pour lui. « Quand est-ce que ce sera à propos de moi? » Néanmoins, ils s’appuient l’un l’autre. Ils sont de meilleurs amis.

Zach a de grandes traces à suivre. Mais, il compte laisser sa propre marque.

Beverley Smith

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.