On s’y attendait dans le programme court masculin : Patrick Chan et Yuzuru Hanyu, du Japon, ont croisé le fer, tandis que le reste des concurrents ont tenté tant bien que mal de se rattraper. Avec un écart de 11 points, ce sera difficile. S’entraînant à Toronto, Yuzuru a été spectaculaire et détendu et a enregistré un record du monde de 101,45 points dans le programme court et maintenant il est le premier homme à avoir dépassé le seuil des 100 points dans le programme court.

On s’y attendait dans le programme court masculin : Patrick Chan et Yuzuru Hanyu, du Japon, ont croisé le fer, tandis que le reste des concurrents ont tenté tant bien que mal de se rattraper. Avec un écart de 11 points, ce sera difficile.

S’entraînant à Toronto, Yuzuru a été spectaculaire et détendu et a enregistré un record du monde de 101,45 points dans le programme court et maintenant il est le premier homme à avoir dépassé le seuil des 100 points dans le programme court.

Patrick a cafouillé son triple Axel et terminé avec 97,52 points, seulement quatre points environ derrière la note de Yuzuru.

Derrière Yuzuru se trouvent Patrick et neuf hommes qui sont à 3,5 points l’un de l’autre dans une lutte intense pour la médaille de bronze, en commençant par le double champion européen Javier Fernandez, d’Espagne, en troisième place avec 86,98 points, allant jusqu’au patineur japonais Tatsuki Machida, en 11e place avec 83,48 points.

Le médaillé d’argent canadien Kevin Reynolds a vu son quadruple Salchow se dissiper, puis son triple Axel (tous les deux avec des rotations insuffisantes) et se trouve actuellement en 17e place. Il espérait plus, après avoir terminé cinquième aux Championnats du monde en mars dernier, mais des problèmes de chaussures de patin pendant toute la saison ont rendu ses préparatifs difficiles.

Liam Firus a fini en 28e place après avoir raté son triple Axel et ne pourra concourir dans le programme long. Seulement les vingt-quatre premiers avancent. « Je ne pouvais me mettre à l’aise », a signalé Liam. « J’étais simplement nerveux et je ressentais cette nervosité dans mes jambes ». Il n’avait jamais participé à des championnats du monde et ne comptait qu’un seul événement du Grand Prix. 

Mais, la nouvelle la plus choquante de la journée a été le retrait du champion olympique de 2006, Evgeny Plushenko, qui avait aidé la Russie à remporter la médaille d’or dans l’épreuve par équipe. Il avait déjà commencé à se plaindre de son dos qui le pinçait lors qu’il a exécuté deux doubles sauts dans le programme long d’équipe.

Mais, mercredi, durant l’entraînement, Evgeny a fait une chute sur un quadruple saut piqué et il a immédiatement ressenti une douleur dans le dos. Il s’est entraîné le matin du programme court, mais n’a pas exécuté de sauts. Il a dit que c’était impossible. « J’ai patiné pendant un maximum de sept minutes », a-t-il dit. « J’ai essayé maintes et maintes fois aujourd’hui. »

Durant l’échauffement avant le programme court, Evgeny a exécuté un triple saut de boucle piquée et un triple Lutz, mais lorsqu’il a terminé sa première tentative de triple Axel, il a ressenti une « terrible douleur » dans la jambe. Durant le deuxième saut, son corps s’est contorsionné et il a mal effectué la réception. « Je ne pouvais sentir mes jambes par la suite. Ça faisait mal et j’ai dû me retirer. »

Il a admis qu’il avait presque envie de pleurer. La foule est devenue silencieuse après qu’il a quitté la glace. « C’est dur, croyez-moi », a soutenu Evgeny. « Ce n’est pas comme ça que je voulais finir ma carrière. »

Javier Fernandez a déclaré qu’il n’était pas surpris du retrait d’Evgeny parce qu’il s’était plaint de son dos après l’épreuve par équipe. Il pensait que ce serait trop pour lui d’exécuter deux autres programmes.

« Si j’étais Evgeny Plushenko, j’aurais cédé ma place à une autre personne si je n’étais pas en forme à 100 pour cent. Mais, il peut décider ce qu’il veut ou non faire. »

L’entraîneur d’Evgeny, Alexei Mishin, a fait remarquer que le lendemain du style libre de l’épreuve par équipe, la fédération russe de patinage aurait dû faire le changement, mais Evgeny semblait bien aller par la suite. « Nous n’avons rien fait qui n’était pas conforme à l’esprit sportif. » Compte tenu du retrait d’Evgeny, la Russie ne compte aucun patineur en simple masculin.

Yuzuru, qui a commencé à patiner en raison d’Evgeny Plushenko, a dit qu’il n’était même pas au courant de son retrait jusqu’à ce que ce soit le moment de patiner et il a remarqué que son nom ne se trouvait pas sur le tableau d’affichage. Il était déçu.

Patrick l’était aussi et lui a souhaité un prompt rétablissement.

En l’absence d’Evgeny dans la patinoire, les moments ont appartenu aux deux meilleurs patineurs. Yuzuru a dit qu’il était « au septième ciel » d’avoir brisé le seuil de 100 points et même surpris par la note. « Je l’ai pris un élément à la fois », a-t-il soutenu. « Je n’essayais pas de franchir le cap des 100 points. J’essayais seulement d’exécuter la meilleure performance possible et c’est ce que j’ai fait. »

Il ne l’a pas montré, mais il a admis qu’il était nerveux et que ses jambes tremblaient. « Je pouvais manifestement ressentir l’atmosphère des Jeux olympiques », a-t-il ajouté.

L’entraîneur Brian Orser a dit à Yuzuru qu’il était fier de lui, ce qui lui a réchauffé le cœur.

Patrick a dit qu’il ne se souciait pas d’être en deuxième place. « C’était bien de voir une note de 97 points après les 89 points de l’épreuve par équipe », a-t-il dit. « J’ai cafouillé un Axel, donc je suis content de mes 97 points. » Patrick a légèrement dépassé Yuzuru pour les notes de composantes, seulement de 0,57 point.

Il a été surpris de la note élevée de Yuzuru. « Je vais régler mon allure », a affirmé Patrick. « J’ai un plan. »

Et, il croit être en bonne position. Il aime se trouver en deuxième place. « J’aime la poursuite », a fait observer Patrick. « Je peux prendre plaisir aux Jeux olympiques durant le style libre tandis que Yuzuru a une cible sur le dos. Aux Jeux olympiques, la cible est plus grosse. »

Il soutient qu’il s’est rattrapé de quatre points dans le passé dans un programme long et a « tout un arsenal » sur lequel il peut compter. Il dit prendre de l’assurance sur son triple Axel, qui est plus spectaculaire. « Je me suis élevé un peu plus haut dans les airs et j’ai fait une trop grande rotation à la réception », a-t-il avoué. Honnêtement, ce fut difficile de faire le programme court. »

Le haut quadruple saut piqué – triple saut piqué de Patrick lui a valu 16,40 points. Il a été l’un des 19 patineurs à tenter des quadruples sauts dans l’épreuve – 18 en fait avec le retrait d’Evgeny Plushenko. Seulement sept les ont réussis, huit si on compte Javier Fernandez exécutant mal son quadruple Salchow. Les patineurs qui les ont réussis étaient Yuzuru, Patrick (en combinaison), Peter Liebers d’Allemagne, qui a exécuté la performance de sa vie (combinaison de quadruples sauts), Brian Joubert (combinaison de quadruples sauts), Alexander Majorov, Tatsuki Machida (combinaison de quadruples sauts) et Kevin Reynolds (combinaison de quadruples sauts). Aucun d’entre eux n’a approché la note de Patrick, bien que Peter Liebers soit le plus proche avec 15,69 points.

Kevin Reynolds a déclaré tristement après l’épreuve : « Ce fut un désastre. J’étais tellement encouragé après l’épreuve par équipe et je me sentais prêt et assuré ce matin. J’ai raté le premier saut et tout a fait boule de neige par la suite. »

Parmi les autres aspirant à une médaille : Daisuke Takahashi se trouve en quatrième place après avoir fait une rotation insuffisante et une réception sur deux pieds pour son quadruple saut, Peter Liebers est cinquième, Jason Brown des États-Unis a ravi la foule sans toutefois exécuter de quadruple saut et occupe la sixième place, Brian Joubert a finalement obtenu sa première bonne performance olympique en quatre Jeux et est septième, le prometteur patineur chinois de 17 ans, Han Yan est huitième et Denis Ten se trouve au neuvième rang après avoir trébuché à la réception de son quadruple saut. Tatsuki Machida a doublé son Lutz et figure en 11e place.

Peu après qu’Evgeny Plushenko se retire, le champion américain Jeremy Abbott, qui s’entraîne avec Patrick, est tombé vers l’avant sur sa tentative de quadruple saut, s’est frappé la hanche sur la glace et s’est écrasé dans la bande. Il est resté là pendant 15 secondes et alors que tout le monde pensait que c’était fini pour lui, il s’est remis debout et a réussi un triple Lutz – triple saut de boucle piquée dans le coin opposé. Ce fut un retour inoubliable. Jeremy se trouve en 15e place avec 72,58 points.

Beverley Smith