Patrick Chan rentrera à la maison avec deux médailles d’argent, l’une pour l’épreuve masculine d’aujourd’hui et l’autre pour l’épreuve par équipe. « Mais, j’aurais souhaité qu’elle soit de couleur différente », a déclaré Patrick.

Tellement de pression. Tellement à faire, à chaque étape d’un programme olympique masculin de ces jours.

Yuzuru Hanyu est le nouveau champion olympique, seulement âgé de 19 ans, le plus jeune en 66 ans, mais on ne l’aurait pas pensé après qu’il ait patiné et commis plusieurs erreurs inhabituelles. Il avait ouvert la porte toute grande pour Patrick, qui a patiné directement après lui. Il suffisait simplement à Patrick de franchir le seuil.

Mais, Patrick a ressenti la pression tout comme Yuzuru et tous les autres patineurs qui ont fait face aux lumières vives du centre de patinage artistique Iceberg. Peu d’entre eux sont parvenus à la perfection. Patrick a exécuté sa combinaison idéale de quadruple saut de boucle piquée – triple saut de boucle piquée, puis a mis la main sur la glace sur un quadruple saut de boucle piquée. Il a chancelé à la sortie d’un triple Axel et mis les deux mains sur la glace, a doublé un Salchow qui était le dernier élément d’une séquence de sauts et a même chancelé à la suite d’un double Axel à la fin de son programme sur la musique Les Quatre Saisons.

« Nous sommes tous humains », a affirmé Patrick. « Même Shawn White commet des erreurs. Malheureusement, j’en ai trop commis. »

Patrick a terminé deuxième dans le style libre avec 178,10 points, seulement 0,54 point de moins que Yuzuru. Et, il devait se rattraper de quatre points à partir du programme court et a donc terminé deuxième avec 275,62 points. Yuzuru a gagné avec 280,09 points.

Le coéquipier d’entraînement de Yuzuru à Toronto, Javier Fernandez, d’Espagne, a perdu la médaille de bronze lorsqu’il a inséré un triple Salchow vers la fin de son programme, mais n’a obtenu aucun point pour le saut. Bien qu’il ne l’ait pas fait en combinaison, il avait fait un saut simple auparavant et ainsi les juges l’ont compté comme une combinaison. Mais, il avait déjà fait trois combinaisons et la limite est de trois. Ainsi, Javier n’a obtenu aucun point pour l’élément, qui vaut 4,62 points. Il a perdu la médaille de bronze par 1,18 point aux mains de Denis Ten, du Kazakhstan, qui avait disparu pendant presque toute la saison alors qu’il s’est remis de très graves infections, causées par des problèmes de chaussures de patins.

Denis a remporté la médaille de bronze avec 255,10 points, avec Javier Fernandez en quatrième place. Tatsuki Machida, du Japon, a en fait légèrement devancé Javier dans le programme long, mais a terminé cinquième au classement général. Daisuke Takahashi était sixième, regonflé par ses hautes (et bien méritées) notes de composantes.

Kevin Reynolds s’est racheté dans le style libre, qui était loin d’être parfait (il a fait des rotations insuffisantes sur deux de ses trois quadruples sauts), mais néanmoins convenable, après une dure saison à essayer de régler les problèmes de chaussures. Il s’est classé 15e au classement général avec 222,23 points.

« Ce soir, je me suis un peu racheté », a affirmé Kevin. « J’ai réussi à rester debout sur mes pieds. »

« C’est tellement difficile d’essayer de se rattraper à la suite d’une performance aussi décevante la veille. L’entraînement ce matin était l’un des plus difficiles de ma vie. Je savais que mes chances de médaille s’étaient évanouies. Je n’ai pas beaucoup dormi la nuit dernière, mais je me suis démené et c’est tout ce que j’ai pu faire. »

Denis Ten a aussi mal dormi, après avoir obtenu qu’une neuvième place dans le programme court. « Je me suis senti beaucoup mieux qu’hier », a-t-il dit. « Hier, je me sentais lent. Aujourd’hui, j’étais revigoré. » Il a dépassé son record de la saison précédente par environ 20 points dans le programme libre.

Yuzuru a fait une chute sur son premier quadruple Salchow, puis a chancelé à la fin d’un triple flip. Il a raté un triple Salchow qui faisait partie d’une séquence de sauts. Il semblait déconcentré et plus lent que d’habitude. Ce fut une dure lutte.

Dans sa victoire, Yuzuru a fait rejaillir sa gloire sur son entraîneur Brian Orser, l’un des Canadiens qui n’avait pas réussi à remporter une médaille d’or olympique en 1988. Mais, en tant qu’entraîneur, Brian, travaillant à Toronto, a entraîné deux champions olympiques consécutifs. Sa première élève, Yu-Na Kim, a été médaillée d’or olympique à Vancouver, il y a quatre ans.

Patrick a dit que malgré qu’il soit déçu, il est fier de la façon dont il a géré l’intense pression toute la semaine. « Je ne sais pas si j’aurais pu faire face à la pression

[il y a un an] et patiné de cette façon », a-t-il dit à un journaliste. Il est fier de ne pas avoir perdu la boule. Il était à 4,47 points de la médaille d’or et ceci lui « donnera à penser », a-t-il dit.

« J’ai fait de mon mieux, je le jure », a-t-il signalé. « J’étais proche. »

La bobeuse Kaillie Humphries le regardait et a gazouillé : « Tu nous inspires tous. » De bons souhaits se sont multipliés sur le compte de twitter de Patrick.

Parmi les autres moments intéressants : Jeremy Abbott a en fait devancé Jason Brown dans le style libre, après qu’il abandonne une tentative de quadruple saut et patine pour lui-même. Il a terminé au huitième rang dans le programme long, tandis que Jason a commis des erreurs et terminé onzième. Jeremy a obtenu des notes techniques plus élevées que Javier Fernandez.

Daisuke Takahashi, patinant à ses derniers Jeux olympiques et essayant de se rétablir d’un problème de genou, a terminé cinquième au classement général après avoir fait la réception de son quadruple saut sur deux pieds, bien que ce fut l’une de ses meilleures tentatives de l’événement. Mais, il n’a pas gaspillé une note de son magnifique style et a en fait obtenu la deuxième note la plus élevée pour les composantes dans le programme long, devancé seulement par Patrick. Daisuke a lui-même devancé Yuzuru de 0,02 point dans les notes de performance. Personne n’a pu mériter des 10 parfaits.

Beverley Smith