Oui, Tessa Virtue et Scott Moir ont remporté leur sixième titre canadien devant une foule qui leur a fait une ovation. Une multitude d’oursons en peluche ont parsemé la glace. Et, c’est bien ce qu’ont mérité les champions olympiques qui ont enchanté par la qualité de leur performance donnant l’impression de flotter sur la glace.

Oui, Tessa Virtue et Scott Moir ont remporté leur sixième titre canadien devant une foule qui leur a fait une ovation. Une multitude d’oursons en peluche ont parsemé la glace. Et, c’est bien ce qu’ont mérité les champions olympiques qui ont enchanté par la qualité de leur performance donnant l’impression de flotter sur la glace.

Mais, deux équipes qui s’entraînent ensemble tous les jours ont versé des larmes, des équipes qui espèrent être sélectionnées pour Sotchi lorsque la décision sera prise dimanche.

Kaitlyn Weaver et Andrew Poje ont raté une place olympique il y a quatre ans par 0,3 point et, cette fois, ils s’en sont facilement emparés. Et l’autre équipe avec qui ils s’entraînent, formée des jeunes étoiles en herbe, Alexandra Paul et Mitchell Islam, a remporté la médaille de bronze, un an après leur propre immense chagrin lorsqu’une chute dans la danse libre leur a coûté une place aux championnats du monde à London, Ont.

Tessa et Scott ont remporté la danse libre avec 117,87 points, devant Kaitlyn et Andrew qui ont obtenu 110,86 points, une note qui les a étonnés et leur a fait plaisir. Alexandra et Mitchell n’en ont pas cru leurs yeux non plus. Ils ont finalement dépassé les 100 points dans la danse libre, avec une note de 102,97 points.

Dans l’ensemble, Tessa et Scott ont établi un record canadien de 194,03 points. Kaitlyn et Andrew ont terminé avec 183,54 points et Alexandra et Mitchell ont accumulé 170,64 points.

« Nous sommes heureux », a signalé Scott, qui a ajouté que c’était une bonne répétition pour Sotchi que d’avoir à patiner après Kaitlyn et Andrew, qui ont eu une ovation. « Lorsqu’ils enthousiasment la foule comme ça, la pression s’en trouve accrue », a ajouté Scott. « C’est plus réel, c’est davantage ce qui se produira à Sotchi. »

Tessa a admis avoir commis une erreur durant leur dernière volte. « Il faut atteindre le sommet à Sotchi », a-t-elle affirmé. « Ce serait alarmant si nous patinions parfaitement (à ce stade). »

Kaitlyn et Andrew ont autant l’intention d’obtenir un classement digne du podium à Sotchi que Tessa et Scott souhaitent reprendre leur médaille d’or olympique.

« Nous voulons une place sur le podium », a affirmé Kaitlyn. « Nous voulons nous trouver à côté de Tessa et Scott. Je crois que nous avons tous les droits et toutes les habiletés pour nous y rendre. Advienne que pourra. Laissons les juges faire ce qu’ils veulent, mais prouvons au monde entier que nous méritons d’être là. »

Alexandra et Mitchell pouvaient à peine parler après leur performance. « C’est absolument sensationnel », a déclaré Alexandra. « Je ne peux même pas exprimer ce que je ressens. »

« Pendant toute l’année, nous étions persuadés de notre réussite », a soutenu Mitchell. « Mais, du même coup, quand ça arrive, c’est toujours incroyable. Nous sommes si heureux que nous en sommes muets. »

Ils ont dit avoir trouvé la journée très angoissante, mais ils sont passés en mode « automatique » et ont banni les craintes et le stress. « Nous avons fait confiance à notre entraînement », a signalé Mitchell.

Leur chance ratée aux championnats du monde les a transformés en espoirs olympiques. « Ceci nous a extrêmement motivés », a ajouté Mitchell. « Et, cette motivation ne nous a pas quittés de l’année. »

 

Beverley Smith